Sommaire
Article publié le 31/01/2019 à 02:49 | Lu 1315 fois

Jean-Luc Van Den Heede, 73 ans : vainqueur grandiose de la Golden Globe Race

Non, mais quel exploit ! Le Français Jean-Luc Van Den Heede, 73 ans, a remporté le 29 janvier dernier, la terrible course autour du monde à la voile, la Golden Globe Race, sans escale et surtout, sans aide à la navigation. Sept mois en mer, 30.000 miles, seul avec lui-même et son bateau. Chapeau.


Voici un exploit qui devrait rabattre le caquet de nombreux directeurs des ressources humaines qui estiment que passés les 50 ans, on n’est plus bon à grand-chose, on n’est plus capable de tenir sous le stress et on n’est plus à même de se fixer des challenges. C’est faux, bien évidemment, mais ils ne le savent pas…
 
L’exploit de ce vieux loup de mer, Jean-Luc Van Den Heede, 73 ans, leur prouve le contraire. Malgré l’âge, l’homme a bravé pendant sept longs mois sur 30.000 miles, seul sur son bateau -un voilier d’à peine 11 mètres datant obligatoirement d’avant 1988- avec le minimum d’équipement (pas d’ordinateur, pas de montre connectée, pas d’internet, etc.), les éléments, la solitude, la fatigue, une nourriture spartiate, le froid, la peur, etc.
 
Il lui aura fallu du courage, de la ténacité, de l’entêtement, de l’abnégation, de la bravoure pour mener à bien cette course à la voile parmi les plus difficile au monde. En tout, 211 jours, 23 heures, 12 minutes et 19 secondes pour rejoindre les Sables d’Olonne qu’il avait quitté le 1er juillet dernier.
 
Non seulement, il remporte la course, mais il la remporte avec une semaine d’avance sur le deuxième concurrent, le Néerlandais Mark Slats (Ohpen Maverick), qui devrait arriver la semaine prochaine. Et ce, malgré les 18h de pénalité qu’il a dû encaisser pour avoir appelé sa compagne avec son téléphone satellite (l’un des rares appareils modernes autorisés sur les bateaux) après son chavirage en plein Pacifique, dans les 40ème rugissants !
 
Doyen de la course et marin très expérimenté, deuxième du Vendée Globe en 1993 avec cinq tours du monde au compteur, Van den Heede faisait figure de favori au départ. A ce jour, sur les 17 participants à ce tour du monde à la voile, disons, vintage, seuls cinq sont encore en lice…
 
« Je suis mieux ici qu’à l’EHPAD » a remarqué le vieux loup de mer alors qu’il touchait au but. Encore un grand bravo à cet ancien professeur de mathématiques qui non seulement, rend ses lettres de noblesse à la voile, mais prouve également que l’âge n’empêche pas de réaliser d’incroyables exploits et vivre des aventures incroyables. Un exemple.