Sommaire
Article publié le 06/05/2019 à 01:00 | Lu 3602 fois

Japon : un autocollant pour identifier les conducteurs âgés

On le sait, le Japon est le « plus vieux pays au monde ». Dans ce contexte, s’ils le souhaitent, les conducteurs seniors peuvent coller sur leur véhicule, un autocollant -facultatif- qui les identifie afin que les autres automobilistes fassent plus attention à eux.


Autocollant conducteur senior au Japon
On connait tous l’autocollant « bébé à bord » ou « jeune conducteur ». Au Japon, le pays qui compte le plus de personnes âgées au monde et qui préfigure la démographie mondiale « de demain » dans la plupart des pays industrialisés, il existe un autre autocollant : « personne âgée au volant ».
 
En forme de trèfles à quatre feuilles (orange, jaune foncé, vert clair et vert foncé), ce dernier est magnétique et se place à l’arrière du véhicule du conducteur senior afin qu’il puisse être identifié par les autres automobilistes.
 
L’idée est, bien évidemment, de prévenir les autres voitures que c’est une personne âgée qui se trouve derrière le volant afin que les autres conducteurs fassent plus attention, qu’ils évitent de les klaxonner, qu’ils soient un peu plus patients avec eux. Qu’ils adoptent en fait, la même attitude qu’avec un conducteur débutant.
 
En France, l’association Signal senior a œuvré pendant des années à la généralisation du macaron « S » signalant la présence d’un senior derrière le volant (16% des conducteurs ont plus de 70 ans dans l’Hexagone). Mais l’idée n’a jamais vraiment fonctionné, les seniors français eux-mêmes ne souhaitant pas être stigmatisés…
  
Rappelons qu’en mai 2014, le Sénat a estimé que les travaux menés par le groupe de travail présidé par le rapporteur de la proposition de loi, Yves Détraigne montraient « qu’il n'y avait pas lieu de légiférer sur la question des conducteurs âgés, en imposant une visite médicale à compter d'un certain âge ». Ce qui fonctionne chez les uns ne fonctionne pas forcément chez les autres…