Sommaire
Article publié le 01/08/2018 à 10:47 | Lu 9857 fois

Japon : Sugamo, le quartier des petites culottes rouges pour les personnes âgées

Sugamo : voici un endroit bien connu des personnes âgées vivant à Tokyo. En effet, la rue commerçante Jizo Dori, une artère de 800 mètres de long est surnommée « le Harajuku des vieilles dames » en raison de la présence de nombreux magasins vendant des sous-vêtements rouges (couleur porte-chance) pour les ainés japonais !


Tokyo est une ville immense de près de dix millions d’habitants et parmi eux, démographie vieillissante oblige, de très nombreuses personnes âgées. Or, il faut savoir qu’au Japon, porter des sous-vêtements rouges est censé porter chance. Notamment aux ainés.
 
Dans ce contexte, il existe une rue célèbre auprès des anciens, pour vendre ce type de sous-vêtements : il s’agit de Jizo Dori (quartier de Sugamo), une artère longue de 800 mètres dont la plupart des boutiques vendent toutes sortes de petites culottes pour hommes et femmes âgés ; mais toutes de couleur rouge.
 
Le choix est tout simplement incroyable : on en trouve en dentelles, en coton, en Lycra, d’autres arborent le petit personnage d’Hello Kitty ou des Mickey, d’autres encore, comble du chic, sont vendus pliés en forme de rose !  

Cette rue est très prisée des ainés. D’ailleurs, à part quelques touristes, la plupart des passants sont âgés de 70 ans et plus. Au-delà des petites culottes, l’endroit regorge aussi de magasins pour les ainés ! On y trouve bien évidemment de nombreuses pâtisseries locales (shio-daifuku), mais aussi des boutiques spécialisées dans les cannes –souvent colorées- et les différents accessoires pour personnes âgées.
 
Il n’est pas rare que des loupes soient à disposition des clients sur les comptoirs pour mieux lire les prix et les instructions sur les produits. L’un des magasins permet également de prendre sa tension en « self-service ». Certains des salons d’essayages sont aussi aménagés pour renforcer la sécurité et le confort des ainés.

Bref, dans cette rue qui de bien des manières, préfigure le Japon de demain, tout est fait pour satisfaire les clients de 70 ans et plus. C’est la raison pour laquelle on la surnomme le Harajuku des vieilles dames, en référence à la fameuse rue d’Omote-Sando qui regroupe le nec plus ultra de la mode pour les jeunes !
 
Si Jizo Dori est devenue « la » rue des personnes âgées, c’est du à la présence du temple Koganji qui se trouve à mi-chemin de cette artère. Il accueille la statue de Togenuki Jizo, réputée pour soigner « là où ça fait mal ». Les ainés font la queue pour laver cette statue avec un petit chiffon imbibé d’eau et concentrent leurs gestes sur la partie du corps douloureuse afin que le dieu puisse soigner leurs maux en conséquence.

A noter que la rue s’avère particulièrement animée tous les 4, 14 et 24 du mois à l’occasion des différentes célébrations du temple. D’ailleurs, les magasins alentours proposent pour la plupart des promotions sur leurs produits à ces dates-là.
 
Pour vous y rendre, le mieux est d’emprunter la fameuse Yamanote line (JR line) qui fait le tour de Tokyo, et de descendre à la station Sugamo. Jizo Dori se trouve à 5 minutes à pied. Le chemin est indiqué sur un plan à la sortie de la station, rien de bien compliqué. Sachez également qu’au bout de la rue, vous trouverez l’un des rares tramways de Tokyo. Empruntez-le pendant quelques stations, c’est une manière amusante et originale de découvrir la ville sous un autre angle.
 
Jean-Philippe Tarot      








Dans la même rubrique :
< >

Mardi 4 Décembre 2018 - 01:00 Mieux comprendre le suicide des personnes âgées