Jambes lourdes : une nutrition pro-circulatoire avec Christine Van Dijk (Thermes Adour)

Pour dégonfler et affiner ses jambes, on vous propose de suivre les conseils nutrition de Christine Van Dijk, diététicienne du groupe Thermes Adour, spécialisé en phlébologie. Des fruits et des légumes colorés, des protéines maigres, des fibres, une touche de bonnes graisses... Recettes pour de jolies gambettes !





Se détendre avec les repas
Il est important de se détendre avant le repas. Respirer, souffler, permet de préparer la digestion. Être dans un état de stress avant de manger engendre la sécrétion de cortisol. Or le cortisol retient l’eau.

L’astuce : pratiquer la respiration relaxante, couper son téléphone, ne pas regarder la télévision, s’installer confortablement.
 
Pour dégonfler et affiner ses jambes, on suit les conseils nutrition de Christine, diététicienne du groupe Thermes Adour, spécialisé en phlébologie. Des fruits et des légumes colorés, des protéines maigres, des fibres, une touche de bonnes graisses... Recettes pour de jolies gambettes !
 
Booster sa masse musculaire
Les artères et les veines sont constituées de muscles. On privilégie donc au quotidien les protéines, aliments qui entretiennent la masse musculaire. On les retrouve dans la viande, le poisson ou les oeufs.

L’astuce : si on opte pour des protéines végétales, telles les légumineuses (pois chiches, lentilles, soja) ou les graminées (quinoa), il est essentiel de les associer à des céréales pour un apport complet en acides aminés.
 
Faire le plein d’aliments pro-retour veineux
La ration quotidienne doit intégrer deux portions de fruits et trois portions de légumes (de saison). Ils sont riches en antioxydants.

On apporte aussi de la vitamine C avec des légumes crus. Les fruits rouges, trois fois par semaine, riches en vitamines P, jouent sur la perméabilité des capillaires veineux tout en améliorant leur résistance. L’avocat, dopé en vitamine E antioxydante, agit de son côté sur la protection vasculaire.
 
Les oléagineux (huile de noix, de lin, amandes, noisettes, noix de cajou), riches en omégas 3, luttent contre le vieillissement des cellules des parois veineuses. Le beurre enfin, en quantité limitée, contient de la vitamine A antioxydante.
 
L’astuce : on n’y pense jamais mais l’ananas contient de la bromélaïne, dans la partie dure à l’intérieur que l’on jette toujours ! Cette enzyme permet de bien digérer les protéines. Surtout, elle fluidifie le sang pour un meilleur retour veineux.
 
S’autoriser du chocolat au gouter
30 grammes de chocolat noir (deux petits carrés) contenant au moins 75% de cacao. Le chocolat est riche en antioxydants (tanins et polyphénols) qui contribuent à une meilleure circulation sanguine et en magnésium, anticrampes. Il apporte une touche plaisir dans son alimentation.
 
Repenser ses apéros d’été
On mise sur les végétaux crus, pour leur vitamine C, en associant radis, bâtonnets de concombres, de carottes et tomates cerise.

Protéiner son buffet avec des fruits de mer (bigorneaux, bulots, crevettes). En plus des protéines, crustacés et coquillages regorgent de zinc et de sélénium, deux minéraux qui, avec le collagène, renforcent la résistance du système veineux.
 
L’astuce : l’ail à volonté, riche en composants sulfurés qui fluidifient le sang
 
Gommer certains aliments
D’abord le sel ! Il favorise la rétention d’eau qui joue sur le phénomène veineux. Les aliments que nous mangeons sont déjà assez salés. 

L’astuce : on favorise la cuisine maison pour éviter les produits transformés, riches en sel (et en sucres).

Article publié le 06/04/2022 à 01:00 | Lu 2414 fois