Jambes lourdes : une activité physique adaptée avec Sylvain Plantard (Thermes Adour)

Pour favoriser le retour veineux, pas de remède miracle, mais de multiples petits gestes salvateurs à adopter au quotidien. Douche écossaise, 30 min de marche rapide par jour, massage en fin de journée... Pour lutter contre les jambes « en poteaux », on suit les conseils de Sylvain, coach sportif du groupe Thermes Adour.





Favoriser la circulation avec le stretching
En position assise ou statique, la gravité gêne la circulation sanguine et freine sa remontée vers le cœur. Le corps renferme 5 litres de sang dans un circuit fermé. Et 20% de ce volume circule de façon automatique via les artères. Reste 80% qui voyage dans les veines.
 
Pour circuler de façon optimale, elles ont besoin du mouvement, générateur de pression véritable moteur de la circulation. Le stretching permet d’activer le réseau sanguin.
 
Le bon geste en fin de journée : allongé(e) sur le dos, les jambes en l’air et les pieds contre le mur. La gravité permet de ramener le sens de la circulation sanguine en direction du cœur. On peut aussi lever les jambes à angle droit et effectuer une vingtaine de mouvements de pédalage.
 
Penser aux activités pro-retour veineux
Rester statique empêche le sang de remonter vers le haut du corps. 30 min d’activité physique, chaque jour, améliore le retour veineux. La marche et la course à pied sont les plus aisées à adopter ! Quand on pose le pied sur le sol, on produit une pression qui stimule la circulation sanguine. Encore faut-il utiliser toute l’articulation du pied pour un retour veineux efficace.
 
Le bon geste pour la marche et le running : élever le talon et bien pousser sur la pointe des pieds. On écrase le gros orteil qui possède un nerf activant la pompe du mollet. La jambe tendue contracte les mollets qui propulsent le sang vers le haut.
 
Le bon geste pour le vélo : ajuster la hauteur de la selle pour avoir une jambe tendue en fin de poussée. Elle exerce alors une pression sur la pointe des pieds qui contracte les mollets.
 
Le bon geste pour la natation : on privilégie le crawl ! Les jambes sont tendues et les muscles sont naturellement étirés. Les battements doux des jambes, grâce à l’alternance des contractions et des décontractions musculaires, favorisent le pompage du sang situé dans les jambes. L’eau assure en plus un drainage des membres inférieurs.
 
Bouger au bureau
La sédentarité nuit gravement au retour veineux. Or au bureau, il n’est pas rare de rester assis plus de six heures par jour. Au bureau, chaque heure, pour réactiver la circulation sanguine : se positionner face à un mur (30 cm/ longueur d’un pied).
 
S’élever sur les pointes de pied le plus haut possible en gardant le corps bien droit. On s’aide en posant ses mains légèrement contre le mur. Cette posture étire les muscles des membres inférieurs (mollets, cuisses, quadriceps).
 
Cela produit une contraction des différents muscles qui éjectent le sang vers le haut du corps, clapet après clapet. Les clapets permettent au sang de ne pas redescendre et de relancer la circulation au niveau des membres inférieurs.
 
S’automasser
En fin de journée, la sensation de jambes lourdes devient souvent plus pesante. Sur son canapé, on pratique l’automassage des jambes, 2 à 3 fois par semaine pour aider mécaniquement le retour veineux.
 
Le massage retour veineux : en position du lotus, on masse en exerçant des points de pression avec le bout des doigts, des pieds jusqu’en haut des jambes. On insiste bien sur les mollets et les cuisses pour drainer au maximum. Les mouvements doivent toujours être effectués en direction du coeur.
 
Autre conseil : une douche avec des jets d’eau froide. Cela permet de contracter les vaisseaux et donc de réduire leur taille. Résultat, le volume de sang dans les veines diminue, la circulation est plus fluide. La sensation de légèreté est immédiate.

Article publié le 08/04/2022 à 01:00 | Lu 3971 fois