Sommaire
Article publié le 07/12/2020 à 10:23 | Lu 3147 fois

Internet : attention aux escroqueries en ligne pendant vos achats de fin d'année




Selon Adobe Analytics, les achats en ligne devraient croître d’un tiers en cette saison des fêtes de fin d’année en raison des confinements. Naturellement, comme on peut l’imaginer, les fraudeurs capitalisent sur cette occasion, pour laisser les portefeuilles des acheteurs totalement dépouillés. Le point avec NordVPN.


Selon le Cyber Risk Index (CRI) calculé par NordVPN, les populations (et notamment les seniors) des pays développés sont plus susceptibles d'être victimes de cybercriminalité ; le fait est que c’est pays offrent un meilleur accès à internet et des salaires plus élevés, ce qui se traduit par plus de smartphones et une utilisation intensive des services en ligne. Et donc in fine, plus de risques…
 
Comment les fraudeurs trouvent-ils leurs victimes ? Les emails et les bannières en ligne sont souvent les moyens qu'utilisent les cybercriminels pour capter l'attention. Très souvent, les fraudeurs utilisent les mêmes méthodes légitimes que les annonceurs. Ils s'appuient sur des moteurs publicitaires comme Facebook et Google pour pousser leurs bannières vers les utilisateurs. Bien que ces entreprises aient de solides sécurités mises en place, certaines bannières arrivent encore à s'y glisser.
 
Alternativement, certains escrocs étudient leurs futures victimes potentielles et analysent leur comportement en ligne, ce qui peut être facilement fait si la victime navigue sur le web sans protection. C'est pourquoi il est important de se rappeler que les sites Web sécurisés ont “HTTPS” dans leur adresse (c’est le cas de Senioractu.com par exemple).
 
De plus, les utilisateurs devraient se protéger avec une connexion VPN. Cela empêche l'espionnage et rend plus difficile pour les escrocs d'intercepter leurs paiements.
 
Dans les faits, à chaque séance de shopping en ligne, les acheteurs doivent faire attention à certains « drapeaux rouges », comme les offres qui semblent trop belles pour être vraies ou les liens reçus d'institutions financières, car ceux-ci pourraient être faux.
 
Daniel Markuson, expert en confidentialité numérique chez NordVPN, a énuméré les 5 principaux scénarios que les escrocs exploiteront en 2020 :
1. Les fausses factures. Payer une facture qui ressemble exactement à celle d'un service peut facilement se produire lorsque les gens font plus de transactions que d'habitude. Ce type d'escroqueries est appelé fraude de paiement autorisé (APP). Les victimes ne peuvent pas annuler le paiement une fois qu'elles se rendent compte qu'elles ont été escroquées.

2. Les fausses notifications bancaires. Les fraudeurs imitent les courriels envoyés par les banques, affirmant que les achats effectués par les victimes n'ont pas pu être traités. Prêts à rétablir le paiement, les victimes cliquent ensuite sur le lien et entrent leurs informations d'identification bancaires sur un faux site web bancaire qui ressemble exactement au vrai. De cette façon, elles donnent toutes leurs informations d'identification bancaires aux fraudeurs.

3. “Votre commande a été annulée”. Ces escroqueries peuvent aller jusqu'à “Désolé, nous sommes en rupture de stock, et votre commande a été annulée. Pour demander votre remboursement, veuillez cliquer ici.” Une fois que la victime clique sur le lien, on lui demande d'entrer les détails de sa carte bancaire sur laquelle elle souhaite recevoir le remboursement et cela se termine par le nettoyage de ses comptes bancaires.

4. Les pages sosies. Amazoŋ.com, eday.com, googIe.com - la plupart des utilisateurs ne repèrent pas les écarts dans la barre d'adresse tant que le design du site Web semble légitime. Ils réalisent le paiement des articles qui sont dans leur panier et finissent volés.

5. Renouvelez votre adhésion pour les achats que vous avez effectués. Une fois que vous avez terminé vos achats, les escrocs vous enverront un e-mail affirmant que votre abonnement Amazon Prime est à échéance et que la réduction ne peut pas être appliquée. Donc, si vous voulez que vos articles soient livrés, vous devez renouveler l'abonnement. En fin de compte, la victime est trompée en divulguant ses coordonnées bancaires.