Sommaire
Article publié le 20/03/2018 à 09:26 | Lu 2167 fois

IHFB : pour une prise en charge plus efficace du cancer

A l’heure de cette semaine nationale de lutte contre le cancer qui fait l’état des lieux des avancées dans ce domaine, le Centre de cancérologie de l’IHFB de Levallois-Perret (92) souhaite offrir une nouvelle approche plus performante en cancérologie : celle d’une prise en charge accélérée et personnalisée au bénéfice du patient.


Avant d’entrer dans le détail, rappelons que l’IHFB est né de la fusion en 2008 de deux hôpitaux historiques et séculaires, l’Hôpital Notre-Dame du Perpétuel Secours et le Hertford British Hospital. Le premier s’est construit sur une culture associative et religieuse, le second est né d’une approche altruiste à travers l’accueil des communautés anglophones de la région parisienne.
 
De fait, l’IHFB se distingue encore aujourd’hui, du fait de son histoire, par son approche très humaine et progressiste de la médecine. En témoignent son statut d’hôpital privé à but non lucratif participant au service public hospitalier français et sa philosophie du « care » développée à chaque étape du parcours de soin du patient
 
Ce Centre pilote créé en 2015 par le Professeur de Gramont, oncologue médical, bénéficie aujourd’hui de l’expertise et de l’expérience d’oncologues « motivés par le projet d’un Centre de cancérologie singulier et précurseur quant au parcours de soin » assure la communiqué.
 
Dans ce contexte, depuis trois ans, les patients « font l’expérience de procédures et de délais de prises en charge allégés et raccourcis, ils bénéficient de schémas performants concourant à une optimisation du temps médical qui leur est consacré et donc à une augmentation de leur niveau de soin » poursuit le communiqué de l’établissement.  
 
Précisons que cette structure est le premier centre privé à but non lucratif en France équipé de la technologie Biocartis Idylla. Grâce à une simple prise de sang, cette technologie permet d’obtenir en moins de 5h une cartographie précise des principales anomalies moléculaires contre 3 à 4 semaines avec une analyse de la tumeur elle-même.
 
Le bénéfice est considérable : le patient est informé rapidement et l’équipe de professionnels de santé en charge de son dossier, peuvent se réunir pour procéder dans « un temps thérapeutique optimisé » à la meilleure évaluation clinique de son état et prendre ainsi les décisions les plus efficaces.
 
A noter également la présence d’un programme baptisé « URGENCE PANCREAS ». Il s’agit d’un parcours labélisé, pensé spécifiquement pour ce cancer foudroyant. Ce protocole de prise en charge du patient, du diagnostic à l’administration de sa thérapie, s’effectue dans des délais record de 8 jours en moyenne à l’IHFB.





Dans la même rubrique :
< >