Sommaire
Article publié le 10/05/2022 à 05:48 | Lu 944 fois

Grosses chaleurs : de l'art de bien régler sa clim'




Les beaux jours sont retours (enfin) et les premières fortes chaleurs ne vont plus tarder ! Afin de se protéger de la chaleur, la climatisation apparait pour de nombreux Français (notamment seniors et âgés) comme le moyen le plus efficace ! Oui mais voilà, comment bien choisir et bien utiliser ses équipements ? Le point avec Thermor, entreprise spécialisée en climatiseurs.


Identifier ses besoins
Classique et logique mais ô combien important, avant de choisir votre climatiseur, il est important de savoir qu’elle utilisation vous allez en faire. Pour une chambre ou un salon ? Pour une utilisation continue ou ponctuelle ?
 
Autant de questions qui vous permettront de profiter d’une température agréable tout l’été et à moindre frais (important en ces temps de hausses des prix).
 
En fonction de ces besoins et des différentes configurations d’installation, plusieurs modèles existent : des climatiseurs muraux qui s’installent en hauteur, des consoles, idéales en sous pente par exemple, etc.
 
Repérer les appareils énergivores
Attention, à l’instar du chauffage, la climatisation peut représenter un coût significatif pour les ménages ! Pour pouvoir se faire plaisir et vivre au frais sans se ruiner, chaque modèle est présenté avec un indicateur de performance énergétique allant de A++ à G--.
 
Plus l’indicateur est proche du A plus il sera performant. A l’inverse, des modèles indiqués en dessous de C voire D seront des gouffres énergétiques et donc financier.
 
C’est pourquoi, il est recommandé de bien regarder cet indicatif avant de régler son achat ; car si un appareil peut être abordable de prime abord et semblé être une « bonne affaire », si ce dernier est énergivore, cela pèsera très fortement sur le portefeuille par la suite.
 
Régler son climatiseur à la bonne température
Chaque personne ayant une température de confort différente, il n’y a pas de réponse unique à cette question, néanmoins, dans un souci de confort et d’économie d’énergie, on considère qu’un écart de 8°C maximum avec la température extérieure est conseillé. La nuit, cet écart est réduit à 5°C avec l’extérieur pour bénéficier d’un confort optimal.
 
Eviter les mauvaises habitudes
Souvent, le premier réflexe en rentrant est de mettre la climatisation très basse pour rafraichir la pièce rapidement.

Ce genre de réflexe n’est malheureusement pas efficace. Ceci a pour effet d’enclencher la puissance maximale du climatiseur et augmente donc sa consommation. C’est pourquoi sélectionner la température intérieure souhaitée est suffisant ! Ce, dès le départ.
 
Pour éviter de gaspiller l’énergie, attention également à ne pas laisser les fenêtres ouvertes pendant que la climatisation fonctionne. Oui, oui, c’est une évidence mais bon, c’est toujours bon de le rappeler.

Et pour faire encore plus d’économies, certains climatiseurs sont équipés de détecteur de présence pour adapter le fonctionnement du climatiseur en fonction de l’occupation d’une pièce. Ou pas.