Sommaire
Senior Actu

Article publié le 23/03/2018 à 05:51 | Lu 1418 fois

Grandeur nature : les vins naturels racontés par ceux qui les font

Pour les amateurs, il devient de plus en plus compliqué d’acheter du vin. Depuis quelques années, les notions de bio sont venues embrouiller les connaissances basiques des acheteurs. Aux vins « bio », s’est rajouté les vins biodynamiques, les vins nature ou organiques.


Alors que la production viticole est particulièrement organisée et répond à des normes officielles rigides, ces nouveaux vins ne suivent aucun label officiel. Chacun fait sa petite cuisine dans son coin.
 
C’est pour répondre à ce joyeux foutoir où l’on retrouve les tenants d’une agriculture écologique forcenée et ceux qui, venus d’une école de commerce, ont senti un excellent filon pour vendre des vins sans intérêts.
 
Pour comprendre ce phénomène et essayer de s’y retrouver, la lecture de Grandeur Nature d’Evelyne Malnic publié chez Dunod vous sera d’un grand secours. Didactique, bien découpé, il se lit comme un scénario, voire, un roman policier.
 
On découvre que les vins certifiés biodynamie peuvent être Demeter, Ecocert ou Biodyvin. Presque autant de labels que de vignerons. Il est bon de savoir que la réglementation européenne interdit le vocable « nature ou naturel » sauf dérogation pour les champagnes non dosés (sans sucre).
 
Dans le même esprit un vin bio peut contenir du soufre ou du cuivre y compris dans la certification Demeter. Quant aux vins nature, on découvre qu’ils ne répondent à aucune véritable règle. Ils obéissent à des certifications établies par des groupes dogmatiques, qui bien souvent, se contentent de produire du jus de raisin fermenté.
 
Après une analyse qui peut être considérée comme à charge, la seconde partie de cet ouvrage laisse la parole à cinquante vignerons qui ont fait le choix de produire des vins naturels et défendent leur méthode de vinification. Un livre qui se lit d’une traite avec un crayon à la façon d’un manuel universitaire. Il est vendu 24,90 euros aux Editions Dunod.
 
Joël Chassaing-Cuvillier