Sommaire
Article publié le 21/12/2020 à 01:22 | Lu 1578 fois

Fin de vie : une meilleure anticipation permet un meilleur processus de deuil




C'est toujours un sujet délicat, voire même tabou. Pourtant il est important de l'anticiper autant pour des raisons administratives que psychologiques. De quoi s’agit-il ? De la fin de vie… Une étape humainement douloureuse et forcément difficile. Cependant, il existe plusieurs manières de l'anticiper qui facilitent les démarches légales et qui permettent de mieux vivre le deuil d’un proche.


Différentes manières d'anticiper la fin de vie
Afin de faciliter l'avenir de ses proches, anticiper sa fin de vie en tant que senior est essentiel.
 
D'un point de vue médical, indiquer officiellement ses choix concernant les soins palliatifs ou ceux concernant le don d'organes permet au personnel hospitalier -ainsi qu'aux proches- de savoir quoi faire dans ce moment psychologiquement très difficile.
 
Il est également très important d'anticiper sa fin de vie pour protéger ses proches sur le plan financier, afin de ne pas leur imposer soudainement, en plus de la perte d'un être cher, des difficultés financières qui viendraient alourdir l'évènement douloureux de votre départ.
 
Dans cet esprit, souscrire une assurance spécifique, prévoir un fonds d'épargne qui sera transmis lors de la succession ou anticiper le coût et le paiement des obsèques sont trois exemples d'anticipations financières qu'il vous est possible de réaliser en ce sens-là.
 
Peut-être aurez-vous également besoin d'un accompagnement dans vos différentes démarches ? Rassurez-vous, un service comme Odella permet justement d'anticiper les différents aspects relatifs à la fin de vie (assurances, épargnes, organisation et coûts liés aux obsèques, démarches notariales pour la succession).
 
Obsèques : démarches et organisation
Perdre un proche est toujours une étape difficile. Malgré les difficultés de faire face à ce départ, certaines procédures restent pourtant obligatoires : déclaration du décès, organisation des funérailles, services funéraires... Autant de démarches lourdes et éprouvantes qui sont à effectuer dans un moment de souffrance et de choc pour les proches endeuillés.
 
Vous pouvez néanmoins « alléger » -dans la mesure du possible- ces derniers d'un poids administratif en anticipant l'organisation de vos obsèques (premières démarches suivant le décès, type de cérémonie funéraire souhaité, souhaits pour le déroulement de celle-ci et faire-part de remerciements post-cérémonie).
 
Anticiper les funérailles concerne l'aspect financier : la sépulture et l'organisation de la cérémonie ont un coût qu'il ne faut pas oublier. Pour ne pas imposer des difficultés financières supplémentaires à vos proches (à fortiori dans un moment difficile), vous pourrez par exemple souscrire à une assurance obsèques, vous rapprocher de votre mutuelle ou de votre assurance-vie afin de prévoir une clause concernant le financement des futures obsèques.
 
La gestion de la succession
Enfin, une autre problématique à anticiper pour la fin de vie est celle de la succession... Un service d'accompagnement funéraire peut vous aider à organiser la répartition de votre patrimoine après votre départ, conformément à vos volontés.
 
Vous pourrez par exemple désigner des héritiers supplémentaires hors du cadre familial et régler d'avance les frais obligatoires liées à aux démarches concernant la succession.
 
Perdre quelqu'un est toujours un moment difficile et le processus de deuil nécessite du temps. Une bonne anticipation de votre fin de vie permet cependant d'alléger les démarches administratives et les coûts financiers dans cette période particulièrement douloureuse.
 
De plus, savoir que vos volontés auront été respectées permettra à vos proches de mieux appréhender le processus de deuil. Par exemple, un bel hommage permet de mieux « accepter » le départ de l'être aimé et représente une première étape vers l'acceptation du deuil à venir...