Sommaire
Article publié le 06/07/2018 à 01:00 | Lu 1676 fois

Etats-Unis : une mère de 92 ans tue son fils qui voulait la placer en maison de retraite

Les faits se sont déroulés en Arizona cette semaine, lundi dernier plus exactement. Comme le relatent les médias américains, une femme de 92 ans a tué son fils de 72 ans (avec un pistolet) alors qu’il envisageait de placer sa mère en maison de retraite.


On le sait, la plupart des personnes âgées ne veulent pas aller en maison de retraite. Toutes, et c’est bien compréhensible, veulent vieillir chez elles, tranquillement installées à la maison, entourées de leurs biens, de leurs souvenirs, des leurs meubles, de leurs bibelots, de leurs livres, de leurs affaires, etc. Et ce qui est vrai en France, est bien entendu vrai en Amérique également.
 
Lorsque vient le jour de placer un proche en maison de retraite, les choses ne sont pas toujours simples pour les enfants. Pleurs, cris, coups, crises de nerf, mais aussi dépression, manque d’appétit, crise d’angoisse, etc. La personne âgée réagit différemment en fonction de son caractère et de son état d’esprit, mais incontestablement peu sont aussi radicales que cette nonagénaire américaine…
 
De fait, lundi dernier, alors que son fils envisageait de placer sa mère de 92 ans, Anna Mae Blessing, a tiré sur son enfant de 72 ans à coups de pistolet. Arrêtée par la police, la nonagénaire a indiqué qu’elle se querellait depuis quelques jours déjà avec son fils pour cette histoire de placement en maison de retraite.
 
« Tu as ruiné ma vie, je détruis la tienne » a-t-elle dit aux forces de l’ordre en parlant de son fils. D’ailleurs, après l’avoir tué, elle a aussi tenté de supprimer sa belle-fille ! Selon la police, la vieille dame aurait ajouté qu’elle voulait se suicider juste après mais qu’elle n’avait pas pu...






Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 25 Octobre 2018 - 04:58 Les Prix Innovations Marpa 2018