Sommaire
Article publié le 27/10/2020 à 10:52 | Lu 7693 fois

Et si le coliving était un bon moyen de lutter contre la solitude des seniors autonomes ?




Et après tout, pourquoi pas ? Pourquoi ne pas essayer un nouveau style de vie et d’habitat pour les seniors autonomes qui se sentent isolés. C’est ce que propose la société Homies, créatrice d’habitat partagé (coliving) qui permet de vivre à plusieurs, mais en conservant son intimité. Le premier espace de ce type vient d’ouvrir il y a juste 1 mois, à Tourcoing et compte déjà une dizaine de colocataires.


Cela fait déjà quelques années, que l’habitat partagé (ou colocation ou cohabitation) a le vent en poupe. Jeunes avec jeunes, seniors avec seniors ou jeunes avec seniors… Les schémas sont aussi divers et variés que les concepts et les nouvelles idées.
 
Ce nouveau projet nous vient du nord de la France. De Tourcoing. Il a été imaginé par deux jeunes femmes, Aniela de La Villemarqué et Marie Vidal, qui ont créé Homies en 2020. L’idée ? Développer des espaces d’habitat partagé et intergénérationnel en France.
 
Dans la pratique, il s’agit d’acheter de grandes maisons de caractère ou de beaux immeubles en centre-ville pour y faire une douzaine de studios. Les locataires ont tous un logement indépendant comprenant une salle de bain et des toilettes et partagent des espaces communs décorés avec goût (cuisine, salle à manger, salle de sport, espaces extérieurs, etc.).
 
Le tout premier espace de ce type, a été ouvert en septembre 2020 dans la Métropole Lilloise, à Tourcoing. Il compte une dizaine de colocataires qui sont autant des étudiants que des jeunes actifs et même une retraitée de 63 ans !
 
« Nous pensons qu’en particulier dans la période actuelle, le coliving intergénérationnel vient répondre à une demande très forte des personnes victimes de solitude en tout genre : séparation géographique, séparation sentimentale, personnes âgées... En outre, le fait d’avoir un ou une jeune senior dans un coliving est bénéfique et rassurant pour les plus jeunes tout en permettant au senior de se sentir moins seul. Tout le monde y gagne ! » explique Aniela de La Villemarqué.
 
Micheline, 63ans, jeune retraitée, se réjouit de cette nouvelle vie : « Après le départ de mes enfants de mon ancien domicile, je voulais trouver un moyen de ne pas habiter seule. Le coliving me permet de partager de vrais moments de convivialité avec des personnes aux âges et profils variés et complémentaires dans des espaces tout confort ! »
 
Un style de vie en communauté intéressant et dans l’air du temps mais qui ne convient pas à tout le monde. Mais en revanche, c’est une véritable alternative transgénérationnelle pour certains seniors prêts à vivre à plusieurs sous un même toit.