Ensemble2Générations : doubler l'habiter intergénérationnel d'ici cinq ans

Créée en 2006, l’association ensemble2générations (27 agences dans l’, spécialisée dans le logement intergénérationnel solidaire en France souhaite doubler le nombre de binômes jeunes et seniors vivant ensemble d’ici cinq ans.


En 2023, le vieillissement de la population et la perte d’autonomie constituent un enjeu majeur pour notre société, sur le plan social, sociétal et économique. Autre point, d’ici 2030, l’Hexagone comptera plus de personnes de plus de 60 ans que de moins de 20 ans, soit 21 millions de seniors.
 
Bref, la France vieillit et le pays va devoir trouver des solutions de logement permettant aux ainés de vivre plus longtemps à domicile en toute sécurité. Il existe déjà des alternatives et parmi elles, le logement intergénérationnel.  
 
Le principe est simple : d’un côté, une personne –souvent âgée- met une chambre au minimum à disposition et de l’autre côté une personne –souvent plus jeune- propose en échange une présence rassurante, le partage de repas, et des aides occasionnelles. Un concept né il y a vingt ans à Barcelone en Espagne puis récupéré plus tard par des associations françaises.  
 
Ensemble2générations a été créée en 2006. Son dispositif se veut « créateur de valeur et générateur d’économies au bénéfice des jeunes, des personnes âgées et/ou en situation de handicap et de leurs aidants ».
 
Et de préciser que cette « mise en relation ne consiste pas en un simple croisement de fichiers informatiques mais bien en la rencontre de deux personnes. Depuis sa création, l’association revendique près de 7.000 binômes ». C’est beaucoup mais c’est peu au regard de la demande, notamment pour les jeunes en recherche de logement…
 
Aujourd’hui, le concept promu par ensemble2générations redémarre après deux années en berne pour cause de crise sanitaire. Le fait est que l’année 2022 fut encore fortement impactée par les conséquences de la crise sanitaire... A ce titre, le nombre de binômes existants ainsi que la création de nouveaux binômes a chuté, de l’ordre de 15% en trois ans de pandémie.

Fin juin 2022, l’association comptabilisait 588 binômes dans toute la France. Pour autant, les six derniers mois de l’année ont enregistré un redémarrage de l’activité à la suite d’une « normalisation » de la situation sanitaire avec une hausse des demandes aussi bien du côté des seniors que des jeunes de 20%.
 
La demande des jeunes a même « été très soutenue avec 9 demandes pour une place disponible chez un senior. Une dynamique qui s’est accentuée au premier trimestre 2023 et devrait se poursuivre tout au long de l’année notamment avant la rentrée estudiantine de septembre » précise l’association dans son communiqué.
 
Aujourd’hui son objectif est simple : dans les 5 ans à venir, il s’agit de dépasser le nombre symbolique des mille binômes actifs, soit 2.000 bénéficiaires annuels du dispositif.
 
Pour y arriver, l’association s’est dotée au second semestre 2022 d’une nouvelle équipe dirigeante capable d’opérer un changement d’échelle permettant d’atteindre les objectifs assignés. Entre 5 et 8 nouvelles agences ouvriront leurs portes d’ici 2028 afin de renforcer le maillage territorial existant (32 villes investies) et se développer sur des territoires sur lesquels l’association n’est pas encore présente.
 
Une attention toute particulière sera portée au développement de partenariats avec des acteurs associatifs intervenants dans le secteur de l’habitat partagé. Elle renforcera également sa communication et mettra plus en avant son plaidoyer, notamment en développent sa visibilité en ligne et sur les réseaux sociaux.
 
En parallèle, l’association va accentuer sa politique de partenariats financiers et opérationnels avec les pouvoirs publics, les conseils départementaux, les bailleurs sociaux impliqués dans l’habitat partagé et inclusif ainsi qu’avec les fondations privées pouvant financer toute ou partie des actions menées par cette structure.

Publié le 24/04/2023 à 01:00 | Lu 4189 fois