Sommaire
Article publié le 14/06/2018 à 03:12 | Lu 647 fois

Don du sang : on peut être donneur jusqu'à l'âge de 70 ans

Initiée en 2004 par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la Journée mondiale des donneurs de sang est un grand rendez-vous solidaire qui sensibilise le grand public sur ce que représente le don de sang. Sachez d’ailleurs que les seniors aussi peuvent donner jusqu’à l’âge de 70 ans !


Un temps de mobilisation important à l’approche de la période estivale durant laquelle les lieux de collecte connaissent une moindre fréquentation. En effet, l’Etablissement français du sang (EFS) rappelle que les dons de sang doivent être réguliers et constants car la durée de vie des produits sanguins est limitée (5 jours pour les plaquettes, 42 jours pour les globules rouges).
 
Cette journée du 14 juin vise à promouvoir les valeurs éthiques du don de sang (bénévolat, volontariat, gratuité, anonymat), mais à également à remercier les donneurs et inciter les non-donneurs à effectuer cet acte solidaire. Pourquoi le 14 juin ? Car c’est la date de naissance de Karl Landsteiner, médecin et biologiste autrichien, qui a découvert les groupes sanguins et les a classés en système ABO.  
 
Rappelons que l’on peut continuer à donner son sang jusqu’à l’âge de 70 ans. Toutefois, il faut savoir qu’il existe des limites d'âge imposées par la loi : hors dérogations légales pour les mineurs, tout type de don est possible de 18 à 65 ans révolus.
 
Par ailleurs, le don de granulocytes (« globules blancs ») n'est autorisé que jusqu'à 50 ans révolus. Passé 65 ans, seul le don de sang total est possible à la condition d'être autorisé par un médecin de l'établissement de transfusion sanguine.
 
Toutefois, et c’est là la nouveauté, l'arrêté du 5 avril 2016 précise les cas exceptionnels pour lesquels les dons réalisés après 70 ans révolus peuvent être admis. Il s'agit notamment de dérogations pouvant être octroyées en matière de prélèvement de sang rare et en cas d'urgence thérapeutique.
 
L'arrêté précise aussi l'intervalle de temps minimum devant être respecté entre deux types différents de dons. Selon ces types (plasma par aphérèse, don de sang total, de globules rouges, ...) cet intervalle varie entre 2 et 16 semaines.
 
Chaque année, un million de malades bénéficient du sang des donneurs (500.000 malades transfusés et 500.000 patients utilisant les médicaments dérivés du sang). Pour information, les produits sanguins sont prescrits dans deux grandes indications thérapeutiques : les maladies du sang (thalassémie, drépanocytose), et les cancers (dont les leucémies et les lymphomes). On en a également besoin en cas d’hémorragies ou d’interventions chirurgicales.
 
A Paris, un dispositif événementiel sera installé du 13 au 17 juin sur le parvis de l’Hôtel de Ville de 10h à 20h.