Des vins pour les fêtes de Noël 2023

Noël ou jour de l’an, les retrouvailles de fin d’année, autant de raisons pour sortir de jolis flacons à partager en famille ou entre amis pour des repas raffinés. Voilà quatre vins aux prix contenus qui sortent de l’ordinaire et mettront en valeur une belle table et des mets que l’on réserve à ces moments festifs et conviviaux.



Un blanc  indispensable pour les fruits de mer
Pour un plateau de fruits de mer, des huîtres ou un homard grillé, un sancerre s’accorde parfaitement. Notamment ce Roc de l’Abbaye Cuvée parcellaire 2022.
 
Située sur un terroir de silex de collines qui bordent la Loire et exposée plein sud, cette parcelle offre une minéralité que l’on doit à ce terrain si spécifique.
 
Pour cette cuvée, les raisins sont sélectionnés et récoltés manuellement. Par la suite la cuvée est élevée sur lies pendant 10 mois avec pour finalité d’obtenir un vin aromatique et rond.
 
Une étiquette élégante qui est un rappel au terroir de silex et surtout une robe d’un jaune éclatant offre une belle approche de ce Sancerre.
 
Le nez légèrement fruité révèle des notes d’agrumes et de fleurs blanches. En bouche, les fruits à noyaux et la pâte de coing mettent en valeur la minéralité  qui se révèle dans la longueur.
 
Un vin précis et net comme un scalpel qui sera parfait avec de belles huîtres sauvages. 39,90 euros chez les cavistes.
 
Un grand bourgogne à prix d’amis
Un pommard sur une table cela flatte toujours l’égo de celui qui reçoit. Désormais affiché à des tarifs flirtant avec trois chiffres, le Bourgogne est devenu un véritable luxe dans le paysage œnologique français reléguant le bordelais dans la cour des petits.
 
Avec ce Pommard Nuiton-Beaunoy 2021, on intègre le monde du luxe tout en restant dans une limite tarifaire tout à fait raisonnable. Produit par l’unique cave coopérative de la Côte d’Or, ce Pommard est une entrée raisonnable dans la galaxie des grandes appellations de Bourgogne.
 
Nuiton-Beaunoy, c’est le regroupement de 80 familles de vignerons qui, des Côtes de Nuits aux Côtes de Beaune travaillent sur presque 1.500 parcelles réparties sur 400 hectares de vignes. Quant à ce Pommard 2021, il provient d’une parcelle de deux hectares située dans le village de Pommard.
 
On est immédiatement séduit par sa robe rouge qui éclate dans le verre avant de révéler un nez de cerises noires et de mûres. En bouche, c’est une jolie mâche de fruit mûr, le tout avec une belle légèreté.
 
Il pourra vous attendre quelques années en cave à moins de le découvrir tout de suite sans problème avec un chevreuil ou une belle volaille sauvage. Quant au prix, c’est une incitation à s’offrir une caisse de six bouteilles. 31,80 euros le flacon chez les bons cavistes ou sur nuiton-beaunoy.fr.
 
L’élégance bordelaise avec le château  d’Issan 2019
Pour ce grand cru classé de Margaux, on n’attend pas l’occasion de déboucher ce flacon, on crée l’occasion.
 
Né sous une météo contrasté alternant les périodes pluvieuses et les épisodes de canicule avec de surcroît des moments de fraîcheur, le Château d’Issan 2019 a connu des vendanges sans souci météorologique.
 
Assemblage de 70% de cabernet sauvignon et de 30% de merlot, il offre une robe d’un rouge lumineux et intense. Le nez fleuri dégage des notes d’épices et de baies noires.
 
En bouche, c’est une belle fraîcheur qui domine avant de révéler une complexité presque minérale dans sa finale. Les tanins sont soyeux comme il convient à un vin bien élevé qui sait se mettre en valeur avec l’élégance qui sied à un Margaux.
 
Une véritable gourmandise. Château d’Issan 2019, 75 euros chez les cavistes.
 
Un vin de copains pour les fêtes
Noël toujours avec un vin accessible au plus grand nombre, ce qui n’entame en rien la qualité de son élaboration. Ce vin du sud-ouest qui est proposé à moins de 10 euros la bouteille est élaboré par la coopérative Berticot qui offrent chaque année de belles sélections comme cet AOP Côtes de Duras « La Grange aux Garçons » 2020.
 
Produit sur la commune d’Esclottes, « La Grange aux Garçons » est un vin confidentiel qui associe du merlot à 94% et du cabernet franc pour le reste. Une robe d’un rouge d’encre, un nez de vanille et de pain grillé, ce qui révèle son caractère.
 
En bouche, le cassis, les mûres révèlent une belle densité et de l’ampleur avant de finir sur une longueur de tannins souples et délicats. Un vin parfait avec un pâté en croûte, un boudin noir aux pommes ou une viande grillée. 9,60 euros.
 
Joël Chassaing-Cuvillier

Publié le 28/11/2023 à 02:00 | Lu 2091 fois