Décès de Francine Leca, la première chirurgienne cardiaque française, à l'âge de 86 ans

Francine Leca, illustre chirurgienne et éminente figure de la cardiologie pédiatrique, nous a quittés à l'âge de 86 ans. Fondatrice de l'association Mécénat chirurgie cardiaque, elle aura marqué l'histoire de la chirurgie en France par son talent et son engagement humanitaire.



En 1971, Francine Leca devient la première femme chirurgien cardiaque en France. Son parcours débute à l'hôpital Laennec à Paris, où elle assiste à sa première opération du cœur ; une expérience qui se révèle être une « révélation » pour celle qui envisageait initialement une carrière dans la chirurgie de la main.

La cardiologie pédiatrique... un domaine alors dominé par les hommes ; un défi que Francine Leca releva avec brio. Pascale Grais-Lacour, ancienne directrice du pôle médical de Mécénat chirurgie cardiaque, a ainsi témoigné auprès de l'AFP : « Un cœur d'enfant, c'était pour elle comme une œuvre d'art qu'elle voulait restaurer ». Des mots qui illustrent parfaitement la vocation profonde et l'approche artistique que Francine Leca entretenait avec son métier.

En 1996, émue par le désarroi d'un père iranien impuissant face à la maladie cardiaque de son enfant, elle fonde Mécénat chirurgie cardiaque. Une démarche altruiste qui marque le début d'une aventure humanitaire exceptionnelle : depuis lors, l'association a pris sous son aile 5000 enfants issus d'une soixantaine de pays défavorisés, leur offrant ainsi un accès salvateur à des opérations cardiaques hautement spécialisées et coûteuses.

Francine Leca était connue pour sa proximité avec ses patients ; elle cultivait des liens durables bien au-delà du bloc opératoire. « Elle disait "je ne suis pas un ouvre-boîte, j'opère mes patients et je les suis" », rappelle Pascale Grais-Lacour en soulignant « son écoute et sa tolérance », des qualités humaines qui faisaient écho à son excellence professionnelle.

Celles et ceux qui souhaitent rendre hommage à cette grande dame de la médecine et présenter leurs condoléances aux proches peuvent le faire sur une page commémorative disponible sur le site Libra Memoria.
 
Publié le 16/06/2024 à 16:46 | Lu 2212 fois


La rédaction vous conseille
< >



Retrouvez Senioractu.com sur
Facebook
X


Facebook
X