Sommaire
Article publié le 15/11/2019 à 01:00 | Lu 953 fois

De la passation de l'art culinaire entre les générations...

Parce que la consommation des fruits et légumes frais est étroitement liée à l’environnement familial, l’interprofession des fruits et légumes frais (Interfel) a organisé pour la deuxième année consécutive, le 23 octobre dernier à Paris, un atelier basé sur la transmission culinaire entre les générations. Une excellente initiative.


Cette journée s’est déroulée sous l’observation de Sandrine Monnery-Patris, chercheuse à l’INRA (Institut national de la recherche agronomique) et spécialisée dans le comportement alimentaire chez les enfants.
 
Durant une journée, des binômes de parents et grands-parents avec leurs enfants et/ou petits-enfants ont enfilé tabliers et toques de chef pour suivre ensemble des cours de cuisine à quatre mains animés par un Chef de la Maison des Fruits et Légumes.
 
À chaque génération sa manière de transmettre. De ce fait, le fameux carnet de recettes de notre enfance a-t-il toujours son utilité ? En effet, avec les nouveaux usages liés à internet et les réseaux sociaux, la nouvelle génération de ménages s’auto-forme avec les outils digitaux à disposition : vidéos recettes, sites spécialisés, influenceurs food…
 
Néanmoins, certains gestes ou astuces demeurent dans la mémoire de l’enfant qui, devenu adulte, gardera ces souvenirs comme un héritage familial : « mon père me faisait cette recette » ou « ma grand-mère le cuisinait comme cela ».
 
Pour cette nouvelle édition, Interfel a choisi de mettre l’accent sur les jeux de rôle au sein des binômes. Les enfants ont donc été mis au-devant de la scène our réaliser des recettes : durant les deux sessions d’ateliers, ils ont pris la place des “grands” en menant, comme des chefs, les différentes étapes des recettes.
 
De leur côté, les adultes ont joué les commis. Les informations du chef ont donc d’abord été interprétées par les enfants, puis réalisées à quatre mains.
 
Lors de cet atelier, Sandrine Monnery-Patris a pu observer l’interaction des enfants avec leurs parents (et grands-parents) et leurs réactions face à la nouveauté : découverte d’aliments, apprentissage de nouvelles techniques, gestes, astuces...
 
Avec 321 g de fruits et légumes consommés par jour, les ménages français se trouvent loin des 400 g recommandés par l’Organisation Mondiale de la Santé… En 2016 l’Union européenne a décidé de financer une campagne de communication sur trois ans, imaginée par Interfel et la chambre d’agriculture hongroise (NAK), partenaire du programme.