Sommaire
Senior Actu

Article publié le 03/05/2018 à 01:00 | Lu 9070 fois

De la chiropraxie pour lutter contre la fibromyalgie

A l’approche de la 25ème journée mondiale de la fibromyalgie -qui se déroulera le 12 mai prochain-, l’Association Française de Chiropraxie rappelle que cette pathologie chronique dont les douleurs et la fatigue associées peuvent devenir invalidantes, peut être soulagée grâce à la chiropraxie qui prend donc toute sa place parmi les méthodes et thérapies non-invasives qui visent à aider les patients.


Avant d’entrer dans le détail, rappelons que la fibromyalgie reste une pathologie relativement méconnue en France. Elle est responsable de douleurs chroniques diffuses et persistantes, aussi parfois accompagnées de fatigue. Pour lutter contre cette maladie chronique, l’activité physique, la relaxation et les thérapies complémentaires sont préconisées.
 
On sait encore peu de choses sur la fibromyalgie en France et sa prévalence au sein de la population. Combien de patients souffrent de ces douleurs diffuses le long de la colonne vertébrale et dans tout le corps et les membres ? Deux à trois millions probablement, principalement des femmes âgées de 35 à 50 ans, mais également des enfants. En revanche, ce que l’on sait désormais, c’est que la chiropraxie peut constituer une réponse thérapeutique efficace.
 
La fibromyalgie, ce sont plus d’une centaine de symptômes gênants pour certains, handicapants pour d’autres. Principalement marquée par des douleurs musculo-squelettiques (localisées partout le long de la colonne vertébrale, au niveau des articulations et dans les membres), par de la fatigue et par des troubles du sommeil, la fibromyalgie peut entraîner des acouphènes, des allergies, des troubles intestinaux ou même des troubles sexuels.
 
C’est la raison pour laquelle le diagnostic est souvent difficile à poser. De fait, la particularité de la fibromyalgie réside dans l’absence de toute anomalie décelable par imagerie médicale ou analyses biologiques. Il convient donc, dans un premier temps pour le praticien, d’écarter d’autres affections présentant des symptômes similaires.
 
Pour aider à y voir plus clair, l’American college of rhumatology a apporté depuis 1990 des critères diagnostiques précis : ainsi, la fibromyalgie doit se caractériser par l’association de douleur chronique diffuse et d’une sensibilité marquée à la palpation de 11 sur 18 points définis du corps du patient.
 
Si les symptômes multiples de la fibromyalgie la rendent particulièrement complexe à détecter, cela la rend également difficile à traiter. Le traitement médicamenteux, par exemple, pourra avoir un effet bénéfique sur certains symptômes, la douleur par exemple, sans soulager les autres, comme la fatigue ; et inversement. Les principaux médicaments prescrits sont les antalgiques et les anti-dépresseurs.
 
De nombreuses techniques non médicamenteuses sont également susceptibles de soulager les malades : rééducation physique, thérapie cognitive et relaxation sont souvent utilisées de concert. Gérer le stress aussi grâce à ces techniques est également conseillé.
 
Médecine manuelle de référence pour les soins du dos et des articulations, la chiropraxie a pour objet la détection, le traitement et la prévention des dysfonctionnements du squelette et de ses conséquences, notamment au niveau de la colonne vertébrale et des membres. Au-delà des manipulations vertébrales, les soins chiropratiques englobent des techniques incluant des mobilisations des articulations, des conseils posturaux et d’hygiène de vie et des exercices thérapeutiques.
 
De nos jours, la chiropraxie est préconisée dans le traitement et la prévention de nombreux troubles fonctionnels ou pathologiques de l’appareil locomoteur qui se traduisent notamment par des contractures, des douleurs ou une limitation du mouvement, comme les affections les plus répandues du rachis (cervicalgies, sciatiques, lumbagos, tendinites, syndrome du canal carpien…). Le traitement
chiropratique peut contribuer à corriger ces dysfonctionnements mécaniques.
 
Selon une récente étude menée par l’IFOP pour l’Association française de chiropraxie, 7 Français sur 10 se plaignent de maux de dos et douleurs articulaires, avec des douleurs qui ont un impact négatif notable sur le quotidien, notamment chez les actifs. Les malades peuvent souffrir presque tous les jours, avec des douleurs plus ou moins intenses. La chiropraxie est tout à fait indiquée pour soulager ces douleurs.
 
Selon une étude parue dans Rheumatology International en 2015, associées aux méthodes habituelles, les manipulations cervicales permettent à moyen et long terme d’améliorer significativement la qualité de vie des malades, mesurée par différents questionnaires et échelles reconnus scientifiquement.
 
Comme le souligne Audrey Yargui, chiropracteur et vice-présidente de l’Association Française de Chiropraxie « la plupart des personnes interrogées lors de cette étude qui connaissent la chiropraxie estiment qu’elle a un réel impact positif : 94% de ceux qui ont eu recours à la chiropraxie sont d’accord avec le fait que cette prise en charge a un impact bénéfique sur la mobilité au quotidien. La chiropraxie peut constituer une alternative thérapeutique naturelle aux traitements conventionnels ».
 
La chiropraxie est dispensée en France par 1000 chiropracteurs. Les chiropracteurs sont les seuls thérapeutes non médecins habilités à pratiquer des manipulations vertébrales en première intention, c’est-à-dire sans avis médical préalable.