Sommaire
Article publié le 14/04/2020 à 03:00 | Lu 2768 fois

De l'art de renforcer son système immunitaire (partie 1)




Nous sommes en permanence en contact avec des substances et des organismes étrangers plus ou moins agressifs pour notre corps. Comment alors pouvons-nous expliquer que nous ne soyons pas toujours malades ? Par Maxime Canu, chiropracteur à Paris.


Notre corps possède un système de défense élaboré, qu’on appelle système immunitaire. Quand ce système de défense fonctionne correctement, nous n’avons pas de symptôme ou pouvons avons de petits symptômes liés à l’élimination de l’agresseur... En revanche, s’il est trop actif ou pas assez, cela peut déclencher des problèmes de santé.
 
Qu’est-ce que le système immunitaire ?
Le système immunitaire est un réseau d’organes et de cellules et de molécules qui participent ensemble au maintien de la santé contre d’éventuels agresseurs tels que les virus, les bactéries et les substances étrangères.
 
Avec l’âge, le système immunitaire perd de son efficacité. Nous le voyons encore aujourd’hui avec le coronavirus (covid-19), qui touche davantage les seniors, et en particuliers ceux qui ont une faible immunité.
 
Il devient donc d’autant plus important de veiller à le renforcer, afin de protéger sa santé. En effet, il est bien plus facile et moins coûteux de conserver un bon équilibre, que d’attendre d’être malade pour prendre soin de sa santé.
 
Quand nous lisons « système immunitaire », nous observons le mot système. Cela évoque la multiplicité des éléments qui entrent en compte dans cette « arme de défense ». Ainsi, nous ne trouverons jamais une molécule unique qui nous permette d’avoir un système immunitaire parfaitement fonctionnel et encore moins qui remplace un mode de vie sain (du moins à l’état actuel de nos connaissances).
 
Doit-on à tout prix chercher à stimuler le système immunitaire ?
Personne ne sait exactement quel est le meilleur « mélange » de cellules immunitaires, de vitamines et d’autres substances qui permettent à ce système de fonctionner de façon optimale. Renforcer ce système ne veut pas dire le stimuler, mais permettre au corps de trouver tous les éléments nécessaires -en qualité et en quantité suffisante- pour qu’il se régule de lui-même.
 
Il n’y a donc pas de cure miracle et la façon la plus saine d’entretenir son système immunitaire est de le construire et de le renforcer au quotidien, progressivement, par un mode de vie sain et un apport nutritionnel adapté par le régime alimentaire, voire par une supplémentation si nécessaire.
 
Par exemple, on constate que souvent, les seniors mangent moins et s’exposent ainsi à ce qu’on appelle une « malnutrition en micronutriments », c’est-à-dire un manque de vitamines et d’oligo-éléments. Cela entraîne une diminution de la réponse immunitaire et pourrait être une des raisons de la diminution de l’immunité chez la personne senior.
 
Attention, en matière d’immunité, « plus n’est pas égal à mieux ». Prendre deux ou trois fois la dose recommandée en fonction des substances ne vous aidera pas à aller mieux, voire pourra même avoir l’effet inverse et abîmer votre santé, en mettant un stress sur votre foie ou vos reins notamment.
 
Il ne faut donc pas chercher (au quotidien) à stimuler le système immunitaire, mais à le soutenir, le renforcer, à l’harmoniser.
 
Comment faire pour renforcer et protéger son système immunitaire en tant que senior ?
Le style de vie sain :
Le style de vie sain est l’élément le plus renseigné par les études scientifiques. Il est communément admis par les médecins qu’environ 80% des maladies pourraient être évitées par un mode de vie sain.
 
Ces changements sont souvent simples, mais difficiles à mettre en place, car il faut changer ses habitudes. Sans compter les résultats qui ne sont pas immédiats… Parfois, nous pouvons même nous sentir moins bien dans un premier temps, avant d’en observer les bénéfices après quelques semaines, mois voire, parfois des années pour certains.
 
Avoir un mode de vie sain pour un senior, c’est respecter les besoins fondamentaux du corps :
- Une activité physique quotidienne.
Cela ne veut pas forcément dire du faire du sport, mais par exemple, de la marche active en respectant vos limites, pendant 30 minutes minimum, idéalement davantage, ou plusieurs fois par jour. Il faut savoir que l’activité physique entretient l’immunité et la bonne circulation des cellules immunitaires, diminue le stress et favorise une bonne conservation de la mobilité au fil des ans.
 
- Une bonne nutrition :
Une alimentation variée et riche en végétaux permet de couvrir les apports en vitamines et nutriments essentiels au bon fonctionnement du corps, et à fortiori, du système immunitaire. Les sucres, viandes, produits laitiers et aliments transformés sont à limiter et les aliments naturels et riches en vitamines et minéraux sont à favoriser (légumes et fruits notamment).
 
- Diminuer le niveau de stress :
Même si les circonstances sont parfois difficiles à vivre, surtout en ce moment avec le confinement et la peur de la maladie, il est primordial de diminuer le stress et de trouver en soi un état de détente et d’acceptation. Le stress diminue les réponses immunitaires et favorise les réponses immunitaires « anormales ». Un état d’équilibre permet au contraire une réponse immunitaire adaptée, en plus d’avoir l’esprit plus claire pour prendre de bonnes décisions.
 
- Un sommeil réparateur
Le manque de sommeil augmente les chances d’attraper un rhume, ou la grippe. Il est conseillé de dormir au moins 7 heures par nuit pour retrouver l’énergie nécessaire pour être en bonne santé.
 
- Limiter ou supprimer les toxiques
C’est une évidence toujours bonne à rappeler. Les médicaments ne doivent être utilisés qu’en cas de besoin et non pour le confort, ils ont une toxicité qui diminue votre immunité, surtout si vous prenez déjà plusieurs médicaments. Ils doivent être pris sous contrôle médical et dans la dose minimale efficace.
 
L’alcool, la cigarette, les drogues et la mauvaise nutrition sont des éléments qui diminuent l’immunité de façon durable. Limiter leur consommation est donc de première importance dans le cadre d’une recherche de la santé.
 
- Respecter les gestes barrière (qui sont valides y compris en dehors du contexte du coronavirus)
. Se laver régulièrement les mains,
. Eviter de trop se toucher le visage,
. Tousser ou éternuer dans son coude,
. Rester à bonne distance des personnes malades si vous êtes fragile, et des personnes fragiles si vous êtes malade,
. Consulter un médecin en cas de besoin ou de doute.