Sommaire
Article publié le 05/02/2021 à 09:30 | Lu 26055 fois

Covid-19 : le groupe sanguin 0+ pourrait mieux protégé contre le virus




Dans le cadre de son étude publiée lors de la dernière édition du Congrès de l’ASRM (American Society for Reproductive Medicine), le groupe espagnol IVI indique que les patients du groupe sanguin O positif et rhésus positif seraient mieux protégés face à la Covid-19.


Depuis son apparition, la Covid-19 a touché près de 105 millions de personnes et a causé la mort de près de 2,3 millions d’entre elles dans le monde (3,2 millions en France dont près de 78.000 décès).
 
Dans ce cadre, la recherche continue afin de répondre aux questions et interrogations relatives au virus, à ses effets et aux meilleurs moyens pour le prévenir, lutter contre et le soigner.
 
Depuis quelques temps, il semblerait que les preuves s'accumulent en faveur d'un effet protecteur du groupe sanguin O face au virus du Covid-19…
 
Différentes études vont de ce sens : une étude danoise, une canadienne et une espagnole, la dernière en date, réalisée par la clinique IVI et récemment présentée lors de la dernière édition du Congrès de l’ASRM (American Society for Reproductive Medicine).
 
La principale conclusion de cette étude multicentrique semble montrer que les patients du groupe sanguin O positif et rhésus positif sont les mieux protégés face au Covid-19. A contrario, selon les études précédentes, les malades sévères du Covid-19 seraient les individus des groupes sanguins A et AB.
 
Comme le souligne le Dr André Guérin, gynécologue à IVI Barcelone : « parmi les données analysées dans notre population durant la période post-confinement entre mai et juin, sur un échantillon de 6.140 personnes pour le SARS-CoV-2, nous avons constaté que l’incidence de la maladie était inférieure chez les patients du groupe O et, que parmi les personnes infectées, on constatait qu’un nombre significativement supérieur avait un rhésus négatif, contrairement à ce qui avait été publié au préalable ».
 
Même s’il est important de pouvoir déterminer si le groupe sanguin peut avoir une valeur de pronostic face au Covid-19, nous n’en sommes qu’aux prémices de cette étude.
 
Et le Dr André Guérin d’ajouter que « pour l’échantillon analysé, le taux de positivité ne varie pas de manière significative avec l’âge ou le sexe. On a toutefois constaté que les personnes de rhésus négatif présentaient un risque d’infection légèrement plus élevé que celles ayant un rhésus positif ».
 
Pour l’immunologue nantais Jacques Le Pendu (Centre de recherche contre le cancer Nantes-Angers), le lien entre groupes sanguins et sensibilité au virus est bien établi. Ce n’est pas la première fois que la corrélation entre groupe sanguin et coronavirus est observée : des chercheurs hongkongais l’avaient déjà constatée pour le Sras il y a 15 ans…
 
Selon l’Établissement français du sang, 44% des Français seraient du groupe A, 42% du groupe O, 10% du B et 4% du AB.





Dans la même rubrique
< >




Nos dernières publications contextuelles