Sommaire
Article publié le 06/06/2019 à 09:23 | Lu 1109 fois

Coorganiz : une appli pour permettre aux aidants de s'organiser

Créée fin 2017 par Anne-Béatrice Sonnier et Emmanuelle Berger, Coorganiz est une application d’organisation de la famille et de la dépendance qui revendique plus de 35 000 utilisateurs. Cette solution vient d'être choisie par le groupe Elior et sera utilisée à Mandelieu-la-Napoule (06).


Lancée en septembre 2017, Coorganiz est une application mobile d’organisation dédiée aux familles et aux proches des personnes âgées en situation de dépendance. Comme d’autres « applis » déjà lancées sur le marché, elle vise à favoriser la vie des aidants ; une grande tendance avec le vieillissement des populations et le développement des nouvelles technologies.
 
Dans la pratique, cet assistant d’organisation de l’aidant principal permet de coordonner aidants, professionnels et bénévoles, de veiller sur le proche en temps réel et de partager les informations utiles y compris médicales, avec une confidentialité adaptée au rôle de chacun.
 
Co-organiser, échanger, partager en toute simplicité pour mieux accompagner, l’application met à disposition de tous les outils nécessaires : tableau de bord, agenda partagé, tchat, listes de tâches, etc. Une application au service de la veille sociale
 
Cette application vient d’être choisie par Elior, l’un des leaders de la restauration collective en France. Déployée prochainement dans la première commune, à Mandelieu-la-Napoule, dans le département des Alpes-Maritimes, la solution va permettre aux personnes aidantes – familles et proches – de rester informées du moral et de l’état de forme de leur proche, grâce au passage des chauffeurs Elior directement signalée dans l’application Coorganiz.
 
Sur cette commune de 22 000 habitants, ce sont ainsi 120 seniors auxquels Elior va faire bénéficier de ce service de veille sociale dans le cadre de son portage de repas. Lors de chaque livraison de repas, en plus de confirmer son passage, le livreur sera invité à évaluer le moral et la forme de la personne âgée visitée.
 
« Cela se fait très simplement par le biais de smileys évocateurs » explique Anne-Béatrice Sonnier. En cas d’évaluation faible (smileys rouges), le livreur laisse un commentaire. L’information est ensuite transmise à la personne aidante et à la mairie pour information ou pour action.






Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 7 Juin 2019 - 01:00 Les nouveautés en faveur des proches aidants

Jeudi 23 Mai 2019 - 02:35 Liliane : la "Youtubeuse" de l'autonomie