Sommaire
Article publié le 31/12/2019 à 05:28 | Lu 2861 fois

Contre la solitude : des personnes âgées dans le TOP 14




A l’occasion des 7 matches de championnat, à Lyon, Toulouse, Brive, Montpellier, La Rochelle, Clermont-Ferrand et Pau, les clubs de TOP 14 ont mis à l’honneur 15 personnes âgées sur chaque rencontre : au total, 105 personnes âgées sont entrées sur les pelouses de l’Hexagone pour vivre un moment inattendu et convivial, main dans la main avec les stars du championnat.


Voici une très belle initiative en cette fin d’année 2019 qui vise à combattre la solitude des ainés. Une solitude encore renforcée pendant les fêtes… En effet, alors que les « autres » s’amusent, nombreuses sont les personnes âgées qui restent sur… la touche.
 
C’est pour éviter cela que la Ligue Nationale de Rugby et l’association les Petits Frères des Pauvres ont décidé de porter le week-end des 28 et 29 décembre 2019. En effet, a l’occasion des sept matches de championnat qui ont eu lieu à Lyon, Toulouse, Brive, Montpellier, La Rochelle, Clermont-Ferrand et Pau, les clubs de TOP 14 ont mis à l’honneur 15 personnes âgées sur chaque rencontre.
 
Au total, ce sont donc 105 ainés qui ont foulé les pelouses des terrains de rugby de l’Hexagone pour vivre un moment inattendu et convivial, main dans la main avec les stars du championnat.
 
« Derrière l’image forte et émouvante, il y avait d’une part, la volonté de mettre à l’honneur des aînés isolés, souvent modestes, et leur permettre ainsi, grâce à la magie du sport, de rompre leur isolement. D’autre part, ces matchs très suivis ont permis de sensibiliser à grande échelle le grand public, une des missions sociales des Petits Frères des Pauvres » indique le communiqué de presse de la Ligue Nationale de Rugby.
 
Avec le vieillissement de la population et l’éclatement des familles aux quatre coins du pays, voire même, de la planète, l’isolement des personnes âgées est devenu un véritable problème de société. Or, il faut savoir que cet isolement des ainés n’a rien d’anodin. Il met le moral mais également la santé à rude épreuve.
 
Côté « tête », on constate de véritables risques de dépression doublé d’une baisse des capacités cognitives et côté « corps », il semblerait que l’organisme en subisse aussi les conséquences avec de possibles déficiences du système immunitaire et une hausse de la tension artérielle.