Sommaire
Article publié le 29/04/2020 à 02:45 | Lu 3147 fois

Confinement : la philatélie, un moyen intelligent et intergénérationnel de passer le temps




Pendant le confinement, de nombreux Français se sont mis à ranger la maison ; et au cours de ce grand nettoyage de printemps avant l’heure, certains sont tombés sur des albums de timbres qu’ils avaient étant enfants ou qui appartenaient à leurs parents ou grands-parents. Redécouvrir ces collections peut être un formidable moyen de passer le temps en famille ! Sans compter que certains timbres peuvent valoir une petite fortune…


Ah les timbres… Une activité désuète pour certains, une passion dévorante pour d’autres ou encore, plus simplement, un simple passetemps agréable pour une plus large majorité. On estime qu’en France, pas moins de 2 millions de personnes, sont ou ont été philatélistes.
 
A l’heure d’Internet, beaucoup d’entre nous se posent des questions sur l’avenir du timbre. Une enquête menée par l’institut YouGov révèle que pratiquement les deux-tiers (64%) des Français considèrent les timbres comme de véritables « oeuvres d’art » format réduit.
 
De plus, pour une majorité d’entre eux, il constitue un formidable vecteur de transmission : de notre histoire (73% des répondants), de notre culture (66%), ainsi que de nos spécificités régionales (66%).

Cette étude confirme ainsi la place que tient le timbre dans le coeur des Français, très certainement car il participe à ce sentiment rassurant d’appartenir à une même histoire et une même culture.

Si vous venez de retrouver un album de timbres au hasard du rangement de votre maison, celui de votre grand-père ou celui que vous aviez démarré étant enfant -il y a quelques années donc-, c’est peut-être le moment de replonger dans cet univers miniatures qui abordent toutes les thématiques.
 
Il faut savoir que la philatélie -derrière son côté un peu suranné- est un véritable éveil au monde qui nous entoure. Dans un monde où les valeurs se perdent parfois (c’est le moins qu’on puisse dire), le timbre-poste est un loisir qui ouvre l’esprit, développe la curiosité, invite au voyage et à la découverte.
 
Il peut servir de support pédagogique en histoire, en géographie, en sciences naturelles (faune et flore), en sciences (explorateurs et inventeurs), en sport, en art, en littérature, en hommes et femmes célèbres, en inventeurs, etc. Le spectre des thématiques est… encyclopédique !
 
Dans ce contexte, on comprend bien que les timbres constituent d’excellents supports d’apprentissage et de partage intergénérationnel. Vous pouvez par exemple, organiser des quizz avec vos petits-enfants autour du voyage, des grandes inventions, des personnages historiques, etc.
 
Voici un exemple à partir de trois timbres courants que vous pourriez posséder :
Ces hommes et ces femmes ont marqué l’Histoire de France. Mais saurez-vous dire pourquoi ? (vous pouvez vous aider des indices qui illustrent chaque timbre)
Réponse : Louis Pasteur est un scientifique français, ayant notamment découvert le vaccin contre la rage (d’où les instruments de chimie et les micro-organismes qui illustrent le timbre). La marquise de Sévigné est une épistolière célèbre du XVIIe siècle (d’où la présence d’une plume d’oie). Plus difficile : Louis-Antoine de Bougainville est un navigateur, célèbre pour avoir été le premier français à réaliser
un tour du monde. C’est son parcours qui est illustré sur le timbre.

Attention lors de la manipulation de vos timbres… Si le plus cher du monde (le One cent magenta de Guyane britannique) vaut dans les 10 millions de dollars, il existe également un grand nombre d’exemplaires dont la cote atteint plusieurs centaines, milliers ou dizaines de milliers d’euros. Donc, avant de jouer avec, il peut s’avérer malin, de vérifier leurs valeurs…  

Pour aller plus loin et devenir philatéliste, consultez de site de l’Adphile, l’Association pour le développement de la philatélie du groupe La Poste qui regorge d’idées et de documents pédagogiques à télécharger.