Sommaire
Article publié le 23/03/2020 à 07:47 | Lu 1327 fois

Confinement : il est interdit de se rendre à un enterrement




Le Covid-19 entraine des morts… Des morts « supplémentaires » -une surmortalité- par rapport à une année « normale » (600.000 décès par an en France)… Pourtant, il faut savoir qu’il est actuellement interdit de se rendre à l’enterrement d’un proche.


La pandémie de coronavirus touche durement l’ensemble de la planète. Avec des morts, de nombreux morts qui viennent grossier les statistiques de l’Italie, de l’Espagne, de la France, mais aussi de l’Iran ou des Etats-Unis.
 
Les pays d’Asie s’en sortant un peu mieux compte-tenu de leur expérience du Sras en 2003, mais surtout, compte tenu des mesures draconiennes prises quelques jours après que la Chine ai confirmé le développement de ce virus.
 
Des mesures que ni l’Europe, ni les USA n’ont pris en temps et en heure et qui vont couter la vie à des milliers de personnes dans les jours et les semaines à venir.
 
Or, il faut savoir qu’en France actuellement, il est formellement interdit -confinement oblige- de se rendre à l’enterrement d’un proche… Une interdiction qui vient encore alourdir la douleur de la perte d’un membre de sa famille ou d’un ami à qui vous ne pourrez pas rendre un dernier hommage.
 
« Nous devons limiter au maximum nos déplacements. Même dans ces circonstances, nous ne devons pas déroger à la règle fixée » a rappelé le premier Ministre sur France 2 le 17 mars dernier. Celui ou celle qui contreviendrait à ces mesures est passible du paiement d'une amende de 135 euros.
 
Hier le nombre de morts en France s’élevait à 674 et parmi eux, de nombreuses personnes âgées qui paient et vont continuer de payer un lourd tribut à ce virus… D’aucuns spécialistes craignent une surmortalité de 100.000 ainés à cause du Covid-19.