Sommaire
Article publié le 30/09/2021 à 01:00 | Lu 3050 fois

Comment trouver sa station thermale pour 2022 ?




Vous souffrez d’une pathologie chronique ? Une cure thermale conventionnée peut soulager vos maux quotidiens.


En France, 110 établissements thermaux sont présents et sont répartis selon 12 orientations thermales thérapeutiques (rhumatologie, voies respiratoires, gynécologie, phlébologie, neurologie, maladies cardio-artérielles , affections psychosomatiques, affections urinaires et maladies métaboliques, affections digestives et maladies métaboliques, trouble du développement de l’enfant, dermatologie et affections bucco-linguales ).
 
Ces orientations thermales dépendent de la composition en minéraux et oligo-éléments des eaux thermales minérales de la station. En effet, chaque eau thermale est unique et sera indiquée dans  la prise en charge de pathologies spécifiques.
 
Une carte interactive pour faciliter la recherche de sa station thermale
Dans le cas d’une pathologie chronique prise en charge par la médecine thermale, plusieurs établissements thermaux peuvent vous accueillir.
 
Afin de prendre connaissance des différentes stations thermales présentes sur le territoire français, la carte des stations thermales LesCuristes.fr est idéale. Elle vous permet de voir en un seul coup d’œil la situation géographique des établissements thermaux en fonction de leurs orientations/doubles orientations.
 
Vous pourrez de plus effectuer des filtres par orientation afin de directement afficher les établissements thermaux concernés.
 
Bénéficier d’une cure thermale
La réalisation d’une cure thermale est encadrée par des décrets. Ainsi, pour être prise en charge, une cure thermale doit :
• Faire l’objet d’une prescription médicale,
• Avoir reçu l’accord de prise en charge par la sécurité sociale,
• Se dérouler dans l’un des 110 établissements thermaux français,
• Etre l’unique cure thermale réalisée durant l’année civile,
• Durer 21 jours, soit 18 jours de soins,
• L’ensemble des soins doit être réalisé. Toute absence non justifiée par un motif recevable peut entrainer le non remboursement de la cure thermale.
 
Si l’ensemble des conditions est réuni, la cure thermale sera prise en charge par la sécurité sociale à hauteur de 70% du forfait de surveillance médicale et à 65% du forfait thermal. En fonction des contrats établis, la part restante (ticket modérateur) pourra être prise en charge par la mutuelle du curiste.
 
À savoir : la prescription d’une cure thermale conventionnée réalisée par un médecin dans le dernier trimestre d’une année civile est valable pour le premier trimestre de l’année suivante.
 
Source : Améli.fr