Sommaire
Article publié le 14/02/2019 à 04:53 | Lu 2072 fois

Comment les nuisances sonores perturbent notre système auditif

Le bruit est omniprésent autour de tous. Qu‘ils soit fort ou pas, il a toujours des effets sur l’organisme, et notamment sur le système auditif qui n’est pas épargné. Et les conséquences de ces effets pour l’ouïe sont irréversibles étant donné que les cellules de l’oreille -qui sont responsables de l’audition- ne se régénèrent pas.


Il en résulte des problèmes auditifs difficiles à traiter autrement que par des appareils d’aide auditive. Toutefois, une manière de prévenir ces problèmes auditifs est de connaître tout ce qui peut conduire à son dysfonctionnement. Zoom sur les principales nuisances et la façon dont elles perturbent votre système auditif.
 
Les principales nuisances sonores
• La fatigue auditive
C’est l’un des problèmes auditifs les plus récurrents. Il survient généralement après une exposition prolongée à une source de bruit (soirée en boîte de nuit ou concert par exemple). Après une telle exposition à de fortes décibels, on ressent comme une sensation de coton dans les oreilles.
 
Cette sensation marque une baisse de la sensibilité de notre système auditif qui, heureusement, va décroissant au fil des heures. Cela dit, les problèmes de bruit ambiant ne surviennent pas que le vendredi ou samedi soir en boite de nuit…
 
En effet, ils commencent dès votre lundi au travail et ce, particulièrement dans les bureaux en « open space ». Votre productivité peut être directement impactée par votre stress qui vient en grande partie du bruit qui vous entoure (votre collègue qui parle trop fort et trop longtemps au téléphone par exemple). Voilà pourquoi il existe des normes sonores, afin que votre confort acoustique soit respecté. Le cas échéant, vous pouvez en parler à votre DRH.
 
• Les acouphènes
Les acouphènes, encore l’un des problèmes auditifs le plus souvent évoqués de nos jours. Ils se manifestent par des bruits que l’on perçoit, mais qui en réalité n’existent pas. Ce phénomène qui touche 10 à 18% de la population mondiale peut être temporaire ou chronique.
 
De fait, on en compte deux types : les acouphènes objectifs que le professionnel de santé consulté peut entendre lui-même et les acouphènes subjectifs pour lequel le bruit parasite entendu ne peut être perçu que par la personne atteinte.
 
Ces derniers représentent 95% des cas et sont les plus difficiles à traiter contrairement à ceux dont les causes sont facilement identifiables. Mais une chose demeure : quelle que soit la forme sous laquelle les acouphènes se présentent, ils sont le signe d’une perte d’audition. Ils sont donc à prendre très au sérieux.
 
Les effets des nuisances sur le système auditif
Les nuisances qui sont la principale cause de la fatigue auditive et des acouphènes entraînent une baisse de notre capital auditif. À chaque exposition à des bruits trop forts, nous perdons des cellules auditives (les cellules ciliées). Ces dernières ne pouvant être régénérées, il en résulte une diminution progressive de nos capacités auditives.
 
A terme, cette diminution peut aller jusqu’à la surdité qui évolue quant à elle en trois stades :
- La surdité légère : à ce stade le sujet ne constate aucune altération de la baisse de ses capacités d’écoute, les fréquences sonores de la parole étant très peu touchées.
- La surdité moyenne : le sujet éprouve des difficultés d’écoute surtout en ce qui concerne les voix féminines étant donné que ce sont les fréquences d’écoute aiguës qui sont affectées en premier.
- La surdité profonde : la perte des capacités d’audition est totale ou quasi-totale.
 
Les signes précurseurs
Les signes avant-coureurs qui doivent faire suspecter un problème auditif sont : le besoin d’élever le volume sonore de la radio ou de la télé -alors que les autres le trouvent suffisant- ; les problèmes d’écoute de conversations avec notamment la nécessité de faire répéter des mots ou des phrases ; ou encore, le besoin de parler fort et une soudaine propension à lire sur les lèvres des autres.
 
Attention, les problèmes d’audition étant indolores, il est nécessaire d’être attentif à son propre corps et aux remarques des autres pour vite dépister tout dysfonctionnement de notre appareil auditif. Sachez qu’il existe sur internet des aides auditives et des appareils auditifs moins chers pour ceux qui veulent s’appareiller.
 
Que faire en cas de problème auditif ?
Un problème auditif dépisté à temps peut encore être traité. Voilà pourquoi, il est indispensable de consulter quand un souci d’audition dure plus de 12h. Avant d’envisager tout traitement, le professionnel de santé fait passer des examens destinés à évaluer le degré d’atteinte des organes auditifs.
 
Il peut ensuite aider le patient à trouver l’aide auditive appropriée. Parmi les solutions d’aides auditives, on compte les prothèses auditives -qui ne nécessitent aucune intervention chirurgicale- et les implants en conduction osseuse ainsi que ceux cochléaires pour lesquels une opération chirurgicale est indispensable.