Comment les Français préparent-ils la transmission de leur héritage ?

Le vieillissement de la population et la complexification des situations familiales poussent les Français à se soucier de plus en plus de la transmission de leur patrimoine. Mariages, séparations, remariages, enfants issus de précédentes unions, PACS et concubinages : la diversité des situations familiales fait de la transmission de son héritage un sujet de préoccupation majeur. Selon une enquête réalisée par Opinionway pour Hérit en 2023, près de six Français sur dix ont déjà engagé des démarches pour planifier la transmission de leur patrimoine. Par Jean-Charles Chemin, Président et co-fondateur de Legapass pour Senioractu.com.


Transmettre son patrimoine, ce n'est pas juste passer ses biens matériels à la génération suivante. C'est aussi et surtout une manière de prendre soin de nos proches, financièrement et émotionnellement, après notre départ.
 
En France, trois axes principaux se dégagent : la souscription de contrats, la rédaction de testaments et la réalisation de donations. Chaque méthode répond à des priorités et des préoccupations spécifiques, de l'optimisation fiscale à la préservation de l'harmonie familiale.
 
Tout commence par un état des lieux de ce que l'on possède : maison, appartement, comptes en banque, placements, assurances-vie et même, ce qu'on oublie souvent, les actifs numériques.
 
Comprendre la composition et la valeur de son patrimoine est crucial pour planifier sa transmission. Parmi les outils à disposition pour orchestrer cette transmission, le plus important est le testament.
 
Plus qu'un simple document, il s'agit d'une expression personnelle et juridique des dernières volontés, permettant de définir clairement qui héritera de quoi après le décès.
 
D’après le Conseil Supérieur du Notariat, chaque année, plus de 600.000 testaments sont déposés au Fichier Central des Dispositions de Dernières Volontés (FCDDV), un engagement significatif qui souligne combien les Français prennent à cœur cette préparation.
 
Il existe trois types de testaments : l'olographe, rédigé de la main du testateur, l'authentique, formalisé par un notaire en présence de témoins et le mystique, remis sous enveloppe scellée à un notaire.
 
Une bonne préparation de l'héritage permet d’explorer les différents mécanismes permettant de réduire la charge fiscale sur ses héritiers et peut significativement augmenter la part de l'héritage qui leur revient.
 
Les donations de son vivant, l'utilisation de l'assurance-vie, ou encore la mise en place de dispositifs spécifiques comme le démembrement de propriété sont autant de stratégies à envisager.
 
Au-delà des biens matériels et financiers, l'essor de l'ère numérique met en lumière l'importance cruciale de gérer la transmission des actifs numériques. Cette catégorie englobe divers éléments tels que les comptes en ligne, les contenus numériques, les investissements sur des plateformes de trading ou de financement participatif, ainsi que les crypto-monnaies.
 
La gestion de ces actifs, du fait de leur nature complexe et variée, pose des défis nouveaux dans la planification de l'héritage. Face à ces enjeux, des solutions innovantes telles que Legapass, reconnue par le Conseil Supérieur du Notariat, émergent pour simplifier la gestion et la transmission sécurisée de ces actifs numériques.
 
En offrant une plateforme sécurisée permettant aux utilisateurs d'inventorier leurs actifs et d'établir des directives précises pour leur transmission, Legapass garantit une protection complète du patrimoine, englobant à la fois les aspects matériels et numériques.
 
La clé pour éviter les complications dans la transmission de votre patrimoine repose sur des discussions transparentes avec vos futurs héritiers. Engager un dialogue sincère sur vos intentions successorales et vos dernières volontés avec vos proches peut significativement réduire les risques de malentendus et éviter les conflits potentiels après votre disparition.
 
Cette démarche favorise une meilleure compréhension de vos choix par vos héritiers et les prépare adéquatement à assumer leurs responsabilités futures.

Publié le 26/03/2024 à 01:00 | Lu 1249 fois