Sommaire
Article publié le 21/05/2020 à 05:43 | Lu 1278 fois

Colette : du nouveau dans la cohabitation intergénérationnelle




Le concept n’est pas nouveau. Il est né à Barcelone il y a pratiquement vingt ans… L’idée ? Permettre à des étudiants de cohabiter avec des personnes âgées. Un système qui permet d’une part de résoudre les problèmes de logement des jeunes et de l’autre, celui de l’isolement des anciens. Dernier acteur en date dans ce domaine ? Colette.


La cohabitation intergénérationnelle est un concept original né à l’origine à Barcelone (Catalogne-Espagne) il y a pratiquement vingt ans maintenant.
 
Quelques années plus tard, il a commencé à se développer en France et de nos jours, plusieurs associations ou entreprises proposent de mettre en relation des jeunes (souvent étudiants) recherchant un logement avec des personnes âgées isolées ayant un appartement ou une maison avec une chambre libre, moyennant finance et/ou services.
 
Aujourd’hui, c’est au tour de la start-up Colette de se lancer dans l’aventure avec sa plateforme en ligne. Comme le souligne Matthieu Vaxelaire, fondateur et patron de Colette : « la société actuelle tend à mettre dos-à-dos les jeunes et les aînés. Or, chez Colette, nous sommes convaincus que la solidarité entre générations existe. C'est la raison pour laquelle nous souhaitons l'encourager en lançant la première plateforme qui centralise toute l’offre et toute la demande en matière de cohabitation intergénérationnelle ».
 
Alors que la France entière est confrontée à la Covid-19, les équipes de Colette ont mis en pause la création de binômes in situ. Mais la mise en relation entre hôtes et cohabitants est toujours possible en ligne.
 
Toutefois, et bien évidemment, l’installation des étudiants chez les hôtes est interrompue et le restera jusqu’à ce que la situation sanitaire permette la reprise (n’oublions pas que les ainés sont particulièrement à risque face au virus et que ce sont eux qui en meurent le plus).