Sommaire
Article publié le 02/08/2019 à 03:02 | Lu 1287 fois

Chendell : un super-héros écolo créé par Leslie Landis, 75 ans

De nombreux seniors, contrairement à ce que beaucoup de jeunes pensent, s’inquiètent de la situation de la planète. En voici encore une preuve, l’américaine Leslie Landis, 75 ans, vient de créer un super-héros, Chendell, mi-homme mi-femme, qui se bat pour la sauvegarde de la Terre.


Copyright Instagram Chendellseries
Quand Leslie Landis s’embarqua dans un voyage en Chine, la septuagénaire américaine n’imaginait pas que cela lui inspirerait la création de ce super-héros écolo. Mais l’observation de la situation de la Chine en matière d’environnement l’a poussée à imaginer ce personnage : Chendell, un guerrier de la nature.  
 
Ce super-héros a pour mission, non pas de sauver l’humanité tel un Spider-man ou une Wonder-woman, mais la nature et plus globalement, notre planète. Une sorte de « croisé écolo » ! Si ce roman est destiné aux jeunes générations, rien n’empêche les anciens de se plonger dans ce livre (en anglais) qui devrait donner lieu à une ou des suites…
 
Leslie Landis est une femme âgée de 75 ans. Elle a fait carrière au sein du gouvernement américain, mais elle a également travaillé dans la finance, à la télévision et dans l’éducation. Bref, contrairement à d’aucuns jeunes souhaitant -on ne citera personne- donner des leçons aux anciens, elle a de l’expérience.
 
« J’ai écrit ce livre pour inspirer les jeunes générations, mais également les moins jeunes…. Mon histoire est plus qu’un combat pour sauver l’environnement. Je me suis amusé à coucher ma vision des choses sur le papier et à créer ces personnages, leurs rêves et les efforts qu’ils font pour les mener à bien. Le tout, de manière aussi réaliste que possible ».
 
Et d’ajouter qu’un « superhéros est l’expression de nos désirs les plus profonds pour résoudre nos pires cauchemars. Le changement du climat est en haut de ma liste avec ses conséquences : sécheresses, inondations, ouragans, hausse du niveau de la mer ou les océans poubelles ».
 
La septuagénaire s’inquiète également de la santé et de l’impact psychologique que les problèmes environnementaux ont sur la jeunesse et estime qu’il incombe aux seniors d’écouter leurs inquiétudes… « Il faut protéger toutes les formes de vie, il faut protéger nos maisons, il faut qu’on se protège les uns les autres et il faut qu’on protège notre planète. Le concept de l’humain qui contrôle la nature a tout simplement conduit à la destruction de celle-ci… » ajoute encore l'auteur de ce roman.
 
Surfant sur la tendance -très politiquement correct- du « no gender », le héros de Leslie Landis est mi-homme mi-femme. Une manière pour elle de montrer que la sauvegarde de la planète concerne tout le monde.
 
Une manière également de ne pas froisser les susceptibilités des uns et des autres aux USA où les questions de genre deviennent de plus en plus présentes dans la société américaine… Mais ceci est un autre débat.






Dans la même rubrique :
< >

Lundi 25 Novembre 2019 - 01:00 Faut-il assurer son chien ?