Sommaire
Article publié le 13/04/2020 à 04:26 | Lu 1373 fois

Charles Wymann Betts : Easy rider version centenaire !




Allez, en ces temps difficiles, un peu d’exceptionnel et d’inattendu. Cela se passe dans le nord de l’Amérique où vous pourrez peut-être un jour, croiser une route du Canada, Charles Wymann Betts au guidon de sa grosse moto Honda Goldwing. Ce qu’il y a d’exceptionnel et d’inattendu ? Il a plus de cent ans !


De nos jours, les centenaires ne sont plus ce qu’ils étaient. Dans le bon sens du terme, entendons-nous bien ! Ils se marient, ils courent le cent mètres, ils font de la plongée, du cyclisme, se forment sur Internet et d’autres, comme le canadien Charles Wymann Betts, font de la moto !
 
Voici donc un centenaire pas comme les autres ! Un « biker » comme on dit aux USA, qui a conservé sa passion intacte malgré l’âge et les années… L’homme est né le 15 août 1919 au Canada. Cela fait plus de 50 ans que ce Canadien (« Bun » pour ses amis) aime les motos, toutes les motos, mais surtout les grosses.
 
Malgré ses cent printemps, il continue d’enfourcher régulièrement sa Honda Goldwing de 2003 (uniquement quand il fait beau et jamais quand il pleut) ; il est resté fidèle au constructeur japonais depuis les années 80. Certes, il sillonne les routes qui sont près de chez lui et ne s’éloigne jamais trop loin de son domicile. Mais il continue à vivre sa passion mécanique. Et c’est le plus important.

Lire aussi : KLM met les centenaires à l'honneur
 
Lorsqu'on demande à Bun, ancien bucheron, quel est le secret de sa longévité (il failli mourir d’une pneumonie quand il était enfant), il répond simplement : « Ne pas trop cogiter, cent n’est qu’un chiffre… Je me sens bien. Et demain est un autre jour ! Je prends les choses comme elles viennent ».
 
Même s’il n’est pas inscrit en tant que tel au Guiness des Records, il y a de fortes chances qu’il soit le motard le plus âgé d’Amérique, voire peut-être même au monde. Dernière chose : Bun n’aime pas que les motos, il a piloté un Cessna le jour de ses 80 ans…
 
Bon, en ces temps de confinement, c’est le bon moment de revoir Easy Rider, L'équipée sauvage, Harley Davidson et l'homme aux santiags, Bande de sauvages, Burt Munroe, Le retour des anges de l'enfer, Mad Max, Les anges de l'enfer ou encore la très bonne série américaine Sons of Anarchy (sur Netflix).