Champagne, c'est Noël !

Noël, nouvelle année, autant de moment où réunis en famille ou entre amis, les Français sacrifient à la tradition du champagne. Champagnes de domaines familiaux, champagnes aux labels réputés ou champagnes de coopératives, le choix semble infini tant le nombre de marques disponibles sur le marché est important.





Les champagnes de Noël de A jusqu’à Z :

La fin de l’année 2023 est également le théâtre de regroupements entre marques. Ainsi l’Union de coopératives agricoles Terroirs et Vignerons de Champagne qui comprenait déjà dans son portefeuille les marques Nicolas Feuillate, Castelnau et Abelé vient de racheter la maison Henriot qui vend près de un million de bouteilles chaque année.
 
Un rachat qui permet d’élever la qualité moyenne de la production du groupe Nicolas Feuillate. De la même façon, ce groupe devient également propriétaire d’un domaine d’une quarantaine d’hectares.

 
Ayala Brut majeur

Pilier du catalogue de la maison Ayala, le Brut majeur se renouvelle à l’occasion de cette année 2023. Vin d’assemblage de crus et de millésimes différents, le Brut majeur bénéficie cette année d’un renouvellement de sa conception. 
 
Un assemblage qui réunit 70 crus des années 2019 (pour le socle), 2018, 2017 et 2016 avec 55% de chardonnay, 30% de pinot noir et 15% de meunier. Le dosage de sucre est de six grammes au litre.
 
La robe est claire dans le verre et la remontée de bulles pleine de vivacité. Le nez, citronné, qui révèle des notes de pêche est d’une belle délicatesse. La bouche, fraîche et dynamique, laisse éclater les bulles comme autant de moments de plaisirs.
 
Servi à 8°, le Brut majeur d’Ayala sera idéal en apéritif avec quelques toasts de saumon, d’anguille fumée ou de quelques oursins. Vendu 37,90 €, l’Ayala Brut majeur offre un parfait rapport qualité/prix.

 
Bollinger Spécial cuvée

Pour cette cuvée, la maison Bollinger a réalisé un assemblage de vins de réserves avec 85% de grands et premiers crus avec 60% de pinot noir, 25% de chardonnay et 15% de meunier.
 
Le dosage de sucre est entre 7 et 8 grammes au litre ce qui pourra sembler beaucoup à certains, mais qui contribue à une certaine rondeur.
 
D’une robe d’or se dégage des filets de fines bulles. Des bulles fines et délicates qui viennent chatouiller le palais lors de la dégustation. Des notes de pêches blanches et de poires mures apportent une jolie rondeur qui se termine dans une belle longueur avec une belle vivacité en bouche.
 
Si le Bollinger Special Cuvée s’accorde parfaitement avec une sole ou des crustacées, il est également le vin idéal pour un apéritif simple mais élégant. Toujours étiqueté du Royal Warrant d’Elisabeth II, il s’impose comme un champagne de grande tradition qui éclaire une jolie table. Environ 58 € chez les cavistes.

 
C comme Castelnau

Chez Castelnau, on reste fidèle à la traditionnelle bouteille champenoise pour son brut. Intégré à l’Union de coopératives agricoles Terroirs et Vignerons de Champagne, il fait partie d’un ensemble qui comprend déjà Nicolas Feuillatte, Abele et Henriot sous la responsabilité de Christophe Juarez.
Pilier de la maison, ce brut est un assemblage de 40% de chardonnay, 40% de pinot meunier et de 20% de pinot noir. Avec un travail sur l’âge des années qui composent chaque cuvée avec pour auteur de ces cuvées la chef de cave Carine Bailleul.
 
Outre la finesse des bulles, on retient une bouche gourmande et pleine de l’éclat du chardonnay. Un champagne parfait à l’apéritif ainsi qu’avec des Saint Jacques à la planche. Vendu 34 €, on salue l’excellent rapport qualité/prix.

 
Delamotte Blanc de Blancs

Ce blanc de blancs est issu à 100% de cépage chardonnay avec un assemblage léger de 10% de vins de réserve. Avec un vieillissement de 4 à 5 ans, il acquiert la finesse et l’élégance qui siéent à un bon champagne.
 
Sa minéralité en bouche s’accompagne d’un chapelet de bulles fines. Une belle longueur, des notes de fruits blancs, le Delamotte est un champagne élégant qui s’accordera parfaitement avec un plateau de fruits de mer ou un poisson noble comme une sole. 45 €.

 
De Saint-Gall Orpale grand cru 2012

Avec la cuvée Orpale grand cru 2012, c’est un blanc de blancs d’exception qui nous est proposé. Assemblage en 100% chardonnay issu de la côte des Blancs (Mesnil sur Oger, Oger, Avize et Cramant) est un brut dosé à seulement 5g/l. Il pourrait presque être un extra-brut.
 
Sa robe d’un or soutenu affiche une belle présence dans le verre. Le nez d’agrumes annonce une belle fraîcheur en bouche. Les bulles fines chatouillent le palais en délicatesse et laissent apparaître des notes grillées de fruits secs et briochées.
 
La longueur en bouche laisse venir une belle minéralité. Un grand vin à réserver pour des évènements d’exception. Parfait avec une sole ou un turbot ou des crustacés. Présenté dans un flacon rare le De Saint-Gall Orpale grand cru 2012 est vendu 120 €
 

Gosset Grande Réserve brut

Maison familiale, les champagnes Gosset produisent des vins d’exception qui sont à l’image de cette maison multi centenaire.
 
Présentée dans un flacon de forme, cette cuvée Grande Réserve transmet l’expression de l’esprit Gosset. Un vin élaboré avec finesse et délicatesse.
 
Avec 45% de pinot noir, 10% de pinot meunier et 45% de chardonnay, la Grande Réserve bénéficie du fruité des pinots et de la fraîcheur du chardonnay. Dosé à 8 gr/l, il a vieilli un minimum de quatre ans.
 
Une robe dorée laisse filer des chapelets de bulles fines. Un nez de mirabelles précède une bouche fleurie et citronnée d’une belle ampleur. Une belle texture et un final fruité en font un champagne équilibrée et séduisant. Un vin parfait à l’apéritif avec des mises en bouche mais aussi avec un chapon.
Environ 50 €.
 

M-Marcoult Cuvée Exception

Vignerons indépendants, Florence et Julien, la troisième génération de Marcoult, s’attachent à produire des vins de qualités dans le respect de la nature qui bénéficient du label HVE (Haute Valeur Environnementale).
 
Ils maîtrisent intégralement leur production en vinifiant exclusivement la récolte de leur domaine et élaborent leurs cuvées dans leur propre cave. Des exigences qui leurs permettent d’obtenir des vins d’amateurs et de passionnés.
 
Avec le M-Marcoult Cuvée Exception, on découvre un champagne raffiné et délicat. Un champagne extra brut qui ne titre que 6 grammes de sucre au litre.
 
L’assemblage à 50% de chardonnay et de pinot noir lui apporte arômes et délicatesse. Une robe dorée illumine le verre tandis que s’échappe un chapelet de fines bulles.
 
Le nez fruité et légèrement citronné révèle des notes de poires mures et de fleurs d’acacias. La bouche est raffinée, délicate et gourmande.

Le pinot et le chardonnay contribuent chacun à  apporter à la fois la gourmandise du premier et la fraîcheur du second. Le faible dosage en sucre et le vieillissement de longue durée soulignent cette complexité.
 
A déguster en apéritif, des fruits de mer ou un joli poisson. 29,50 € chez les cavistes.
 

Pommery  Apanage blanc de blancs

Pour la petite histoire, le Pommery est un champagne qui doit sa renommée à une femme. En effet, c’est une veuve qui développa la marque au décès d’Alexandre Pommery en 1858.
 
De 50.000 bouteilles à cette époque, Jeanne Pommery fit passer la production à plus de 2.000.000 de cols. C’est aussi Jeanne Pommery qui inventa le champagne brut dès 1874 pour la clientèle russe.
 
Cette cuvée Apanage est réalisée avec un assemblage de Chardonnay qui contribue à son élégance et à sa fraîcheur.
 
Cette cuvée blanc de blancs offre une robe légère, pâle mise en valeur par des bulles délicates. Le nez dégage des notes de fleurs blanches dans une belle harmonie.
 
En bouche c’est tout d’abord une citronnée d’agrumes qui laisse la place à une longueur briochée mise en valeur par les chapelets de bulles. Parfait à l’apéritif. 69 €.
 

Vranken Diamant blanc de Blancs

Un flacon de verre blanc facetté à l’instar d’un diamant ! Cette cuvée de Vranken met en avant une image luxueuse qui convient à un champagne haut de gamme.
 
Un assemblage 100% chardonnay issu de raisins de la côte des blancs (Avize, Cramant et Mesnil sur Oger) garantit un vin d’exception. Des raisins apportent élégance et complexité.
 
Le flacon translucide laisse voir une robe or pâle d’une belle délicatesse. Le nez de fleurs d’acacias laisse la place à une bouche fraîche aux bulles d’une grande finesse qui révèle des notes toastées. On aime aussi sa longueur en bouche. 79 € chez les cavistes.
 

Joël Chassaing-Cuvillier

Article publié le 23/11/2023 à 01:00 | Lu 1711 fois


Dans la même rubrique
< >

Mercredi 21 Février 2024 - 01:00 Les vins du sud-ouest de Gérard Bertrand

Vendredi 2 Février 2024 - 01:00 Les Corbières s'invitent à notre table !