Sommaire
Article publié le 15/03/2021 à 01:00 | Lu 2442 fois

Ce qu'il faut savoir sur l'incontinence urinaire chez les adultes

​L’incontinence urinaire chez les adultes




Être atteint d’incontinence urinaire signifie qu'une personne connait des fuites d’urine accidentelles. Bien que cela puisse arriver à n'importe qui, cette incontinence urinaire s’avère plus fréquente chez les personnes âgées et en particulier les femmes. Il faut savoir que l'incontinence peut souvent être guérie et/ou contrôlée. Dans cet article, vous en apprendrez plus sur ce qu’il faut savoir de l’incontinence urinaire chez les adultes, ses causes et des conseils pratiques pour vous aider à gérer les symptômes.


Ce qu'il faut savoir sur l'incontinence urinaire chez les adultes
L’incontinence urinaire, qu’est-ce que c’est ?
Vous vous demandez sans doute ce qui se passe dans votre corps pour causer ces problèmes de contrôle de la vessie ? Vous le savez, notre corps « stocke » l'urine dans la vessie. Pendant la miction, les muscles de la vessie se resserrent pour déplacer l'urine dans un tube appelé urètre.
 
Simultanément, les muscles qui se trouvent autour de l'urètre se détendent et laissent passer l'urine qui peut alors s’évacuer de notre corps. Toutefois, lorsque les muscles qui se trouvent à l'intérieur et autour de la vessie ne fonctionnent pas comme ils le devraient, l'urine peut fuir...
 
Ainsi, l'incontinence urinaire survient généralement si les muscles de la vessie se détendent sans avertissement ; d’où l’intérêt, pour certains adultes, de porter une protection urinaire telle qu’une couche adulte.
 
Quels sont les types d’incontinence ?
Il existe deux principaux types d'incontinence urinaire :
● L’incontinence urinaire due au stress
Pour ce type d’incontinence, les activités qui augmentent la pression à l'intérieur de votre abdomen peuvent provoquer une fuite d'urine que le sphincter ne peut empêcher. Le fait de tousser par exemple, ou d’éternuer, de sauter ou de soulever des objets lourds peut entraîner une fuite urinaire due à ce stress.
 
● Incontinence d’urgence
Pour ce type d’incontinence, votre cerveau, votre moelle épinière et votre vessie ne fonctionnent pas de manière synchrone pour vous permettre de retenir et de libérer l'urine au bon moment. De ce fait, votre vessie peut soudainement se vider sans avertissement ! Vous pouvez aussi ressentir le besoin d'uriner fréquemment. Ce problème est appelé vessie hyperactive.
 
A noter qu’il est possible de cumuler ces deux types d'incontinence en même temps.
 
Quelles sont les causes des fuites urinaires ?
Une incontinence urinaire peut être causée par une condition médicale facilement traitable, telle que :
● L’infection urinaire : ces infections peuvent irriter votre vessie et provoquer de fortes envies d'uriner et parfois, une incontinence.
● La constipation : il faut en effet savoir que le rectum est situé près de la vessie et ils partagent plusieurs nerfs en commun. De ce fait, des selles dures et compactées dans votre rectum peuvent provoquer une hyperactivité de ces nerfs et augmenter la fréquence urinaire.
 
L'incontinence urinaire peut également être due à une affection persistante causée par des problèmes ou des changements physiques, notamment :
● La grossesse : les changements hormonaux et l'augmentation du poids du fœtus peuvent entraîner une incontinence due au stress.
● L’accouchement : l'accouchement vaginal peut affaiblir les muscles et endommager les nerfs nécessaires au contrôle de la vessie.
● L'âge : avec l’âge, le vieillissement des muscles de la vessie peut diminuer la capacité de la vessie à stocker l'urine. De plus, les contractions involontaires de la vessie deviennent plus fréquentes en vieillissant.
● La ménopause : après la ménopause, les femmes produisent moins d'œstrogènes, une hormone qui aide à maintenir en bonne santé la muqueuse de la vessie et de l'urètre.
● Une prostate hypertrophiée : chez les hommes âgés, l'incontinence urinaire résulte souvent d'une hypertrophie de la prostate.
● Les troubles neurologiques : la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson, un accident vasculaire cérébral ou une lésion de la colonne vertébrale peuvent interférer avec les signaux nerveux impliqués dans le contrôle de la vessie et causer une incontinence urinaire.
 
Quand faut-il voir un médecin ?
Il n’est pas toujours simple d’aborder ce genre de sujet, même avec votre médecin. Mais si cette incontinence s’avère fréquente ou qu’elle commence à affecter votre qualité de vie, il convient de consulter un docteur pour savoir ce que vous devez faire pour y remédier (régime alimentaire, port de couche pour adulte, etc.).
 
Parce que l'incontinence urinaire peut :
● Vous amenez à restreindre vos activités et à limiter vos interactions sociales.
● Avoir un impact négatif sur votre qualité de vie.
● Augmenter le risque de chutes chez les seniors lorsqu'ils se rendent précipitamment aux toilettes.
● Indiquer une condition plus grave.
 
Quelques conseils pour reprendre le contrôle de votre vessie
Sachez qu’il est possible de renforcer les muscles de votre plancher pelvien et de réentraîner votre vessie. Il est aussi possible d’adopter des changements de style de vie afin de vous assurer que vos symptômes d'incontinence urinaire appartiennent au passé.
 
Pour cela vous pouvez :
● Effectuer des exercices du plancher pelvien (comme les exercices de Kegel) qui visent à renforcer vos muscles pour soutenir vos organes, mais qui permettent aussi d’améliorer le contrôle de la vessie et de prévenir les fuites d'urine.
● Surveillez aussi votre alimentation. En vue de réduire les fuites urinaires, il est conseillé d’éviter certains aliments, boissons et ingrédients. Il y a notamment l’alcool, les édulcorants artificiels, la caféine, les boissons gazeuses, le sirop de maïs ou encore les aliments épicés.
 





Dans la même rubrique
< >