Sommaire
Article publié le 03/10/2019 à 01:00 | Lu 1109 fois

Cataracte : un nouveau site Internet pour tout savoir sur les opérations

​A l’occasion de la journée mondiale de la vue, le 10 octobre 2019, le laboratoire Alcon révèle les résultats de sa dernière enquête réalisée auprès de 600 Français de 60 ans et plus qui démontrent une demande forte en informations. D’où le lancement du site Internet Cataractejepassealacte.fr.


Les troubles de la vision, atteintes sensorielles les plus fréquentes, concernent trois personnes sur quatre âgées de plus de 20 ans. Et bien évidemment, parmi les causes de cette déficience visuelle chez les seniors, la fameuse cataracte, qui est à l’origine de 850.000 opérations par an (c'est l'opération chirurgicale la plus fréquente en France).
 
De nos jours, différentes options thérapeutiques sont proposées aux patients en chirurgie, offrant de traiter un à plusieurs troubles de la vision avec plus ou moins d’autonomie visuelle. Dans le cadre de l’opération « Cataracte, je passe à l’acte », le laboratoire se mobilise pour informer les patients et les ophtalmologistes notamment sur la capacité des implants de nouvelle génération à traiter la cataracte et à leur procurer une vie sans lunettes.
 
L’importance d’une bonne vue est capitale pour la qualité de vie. Or, différents troubles peuvent l’altérer tels que la myopie, l’hypermétropie, l’astigmatisme, la presbytie ou encore la cataracte.
 
Les enjeux d’information et de prévention sont d’autant plus décisifs que les patients opérés sont de plus en plus jeunes -tout en étant seniors tout de même. Cette nouvelle donnée modifie de fait les attentes post-opératoires (retraite active, espérance de vie en bonne santé plus longue, autonomie préservée...).
 
De fait, 60% des plus de 60 ans ne connaissent pas -ou partiellement seulement- ce qu’est la cataracte, selon une enquête menée en 2017 dans plusieurs pays européens par Alcon. En France, si 80% des 400 participants à l’enquête savent que cette maladie est liée à l’âge, seul un quart (26%) a intégré que la cataracte est une maladie à considérer sérieusement avec un fort impact sur la qualité de vie.
 
La cataracte survient lorsque le cristallin -petite lentille ovale située derrière la pupille- s’opacifie, les rayons lumineux parviennent moins bien à la rétine, ce qui explique que la vision s’embrouille... Le terme de cataracte décrit cette impression de regarder à travers une chute d’eau ; du latin cataracta, qui signifie chute d’eau.
 
Pour simplifier et bien comprendre son fonctionnement, le cristallin joue le même rôle que la lentille d’un objectif d’un appareil photo : il sert à faire la mise au point de l’image selon la distance de l’objet observé.
 
Dans de nombreux cas, les patients pourraient bénéficier d’implants intraoculaires de nouvelle génération, dits aussi AT (Advance Technology = implants de technologie avancée), qui permettent de corriger une vision à plusieurs distances ainsi que l’astigmatisme et, ceci, dans le même temps opératoire que la cataracte.
 
La nouvelle étude d’Alcon menée en mai/juin 2019 auprès de 600 Français de 60 ans et plus, opérés ou non de la cataracte souligne de son côté qu’une large majorité (92%) des sondés, non opérés de la cataracte, veulent être informés de la possibilité d’une opération permettant de ne plus porter de lunettes. Et 59% des Français opérés de la cataracte ne savaient pas qu’il était possible de ne plus porter de lunettes après une opération de la cataracte
 
Parmi eux, 87% auraient souhaité être mis au courant et 93% des opérés de la cataracte et ayant reçu un implant de nouvelle génération qui leur permet de s’affranchir des lunettes, sont très ou plutôt satisfaits de leur opération. L’importance d’une bonne vue étant capitale pour la qualité de vie, c’est pourquoi l’information du patient sur les différents implants proposés, leurs bénéfices et leur prise en charge, par le professionnel de santé est une étape cruciale de son parcours de soin.
 
« Avec une perte progressive de la vue, on restreint de fait ses contacts avec l’extérieur et on est davantage exposé à l’isolement. Il est essentiel de préserver ses sens pour maintenir le lien social et une vraie qualité de vie » explique Serge Guérin, sociologue, spécialiste des questions liées au vieillissement et à la seniorisation de la société.
 
Après une première campagne « Cataracte, je passe à l’acte », Alcon propose la mise en ligne d’un nouveau site web dédié à l’opération (www.cataractejepassealacte.fr), afin de rappeler en quoi consiste cette pathologie, quels en sont les premiers signes, les différentes étapes d’une chirurgie, la variété des implants proposés, leurs bénéfices et leur prise en charge.





Dans la même rubrique :
< >