Sommaire
Article publié le 24/11/2020 à 14:42 | Lu 1869 fois

Cartel des fraudes : le bénéficiaire le plus vieux est âgé de 128 ans !




Dans son ouvrage Cartel des fraudes, Charles Prats, ex-vice-président du Tribunal de grande instance de Paris dénonce les fraudes sociales et montre que parmi les incohérences relevées dans son livre, par exemple, 252 personnes sont âgées de 120 ans et que l’allocataire le plus âgé a… 128 ans.


Cartel des fraudes : le bénéficiaire le plus vieux est âgé de 128 ans !
La France est probablement victime de sa générosité. Une générosité qui lui coute chère semble-t-il.
 
En effet, dans l’excellent ouvrage de Charles Prats -un brûlot éditorial- intitulé Cartel des fraudes, l’ancien vice-président du Tribunal de grande instance de Paris estime que la fraude sociale représente 50 milliards d’euros par an.
 
Quand on parle fraude, on imagine toujours fraude fiscale et riches hommes d’affaires cachant leurs sous à l’étranger. C’est une réalité indéniable… Et cela coute cher au pays, c’est aussi indéniable.
 
En revanche, il existe d’autres fraudes qui coutent chères au pays et donc in fine, au contribuable : la fraude sociale. Mais on en parle moins car elle est moins « politiquement correct », or de nos jours, c’est le « politiquement correct » qui donne la tendance de ce que l’on peut dire. Ou pas.
 
Dans cet ouvrage, rédigé par quelqu’un qui connait très bien le sujet puisque c’est un magistrat spécialisé dans la lutte contre les fraudes, Charles Prats rappelle que la France consacre chaque année 787 milliards à sa protection sociale, ce qui représente un tiers du PIB, et que la fraude sociale correspondrait à 50 milliards !
 
Soit tout de même 2% de notre PIB qui s’envole au profit d’escrocs ou en tout cas, au profit de personnes qui ne devraient pas toucher ces aides sociales.
 
Selon ce spécialiste, une pension de retraite sur deux (7,7 millions sur 14 millions de retraités !) est versée à une personne née à l’étranger, on recense aussi 252 personnes de 120 ans et plus et le plus âgé des bénéficiaires est âgé de 128 ans*, un tiers des 21 millions de personnes nées à l’étranger et immatriculées à la Sécurité sociale l’auraient été sur la base de faux documents.
 
Sans compter les djihadistes non français qui trichent et escroquent les allocations et qui profitent également largement de l’argent de l’état (c’est une manière pour eux de combattre la France)… Bon ce ne sont pas les seuls, certains professionnels de santé fraudent également sans vergogne. Toujours selon l’auteur, alors que la France compte 67 millions d’habitants, 73,7 millions (au minimum) percevraient des allocs !
 
L’auteur rappelle également qu’une commission d’enquête parlementaire indique que nous avons environ 75.000 centenaires en France qui ont encore des droits ouverts à l’assurance maladie alors que selon l’INSEE, le nombre de centenaires s’élève à 21 000 seulement sur le territoire. Ce qui signifie que 54.000 centenaires « fantômes » touchent une retraite à laquelle il n’ont pas droit.
 
« C’est un vrai scandale, puisque nous avons des millions de personnes qui détournent des retraites ou le minimum vieillesse » s’insurge l’auteur qui suite à la publication de son livre a reçu de nombreuses menaces de mort.
 
« Cartel des fraudes » de Charles Prats est publié aux Éditions Ring.
315 p., 18 €. s
 
*rappelons que la doyenne de l’humanité, Jeanne Calment est morte à l’âge de 122 ans.