Sommaire
Article publié le 13/06/2019 à 11:30 | Lu 1133 fois

Cancer colorectal : une protéine "facteur clef" pour la réponse immunitaire

Ce travail met en lumière un nouveau régulateur de la réponse immunitaire anti-tumorale dans le cancer colorectal. Ces travaux ont été publiés dans la revue Cancer Immunology Research.


Cancer colorectal : une protéine "facteur clef" pour la réponse immunitaire
Mieux comprendre les mécanismes contrôlant les fonctions des lymphocytes T est un enjeu majeur pour la manipulation de la réponse immunitaire à des fins thérapeutiques. En effet, ces lymphocytes T jouent un rôle important dans l’établissement et la régulation de la réponse immunitaire lors de la formation de tumeurs.
 
Les interactions entre les cellules tumorales et leur micro-environnement jouent un rôle crucial dans l’évolution du cancer. Il est admis qu’une réponse immunitaire anti-tumorale est initiée au sein du microenvironnement dès les premiers stades du développement tumoral.
 
La mise en place de cette réponse immunitaire de façon précoce et efficace est prédictive de la survie des patients pour différents types de cancers, en particulier le cancer colorectal. C’est pourquoi de nouvelles thérapies visent à exploiter le système immunitaire comme nouvelle approche dans le traitement du cancer.
 
Comprendre les mécanismes clés contrôlant les propriétés des cellules de l’immunité est donc d’une importance majeure pour le développement de futurs médicaments.
 
Dans ce contexte, la protéine ASB2α régule l’homéostasie des protéines en contrôlant la dégradation sélective de certaines protéines cibles par le protéasome. Les chercheurs étudient ses rôles physiologiques et son implication dans diverses pathologies. Ils viennent de mettre en évidence que l’expression de cette protéine par des cellules de l’immunité appelées lymphocytes effecteurs Th2 promeut le développement de tumeurs du côlon.
 
De plus, ils ont montré que diminuer l’expression d’ASB2α dans ces cellules immunitaires réduisait leurs fonctions effectrices et, par voie de conséquence, augmentait la réponse anti-tumorale de type 1.
 
Ces travaux montrent que les lymphocytes effecteurs Th2 exercent une fonction pro-tumorale dans le cancer colorectal, un des cancers les plus fréquents. Ils permettent de proposer qu’ASB2α pourrait être une cible thérapeutique potentielle dans ce cancer ainsi que dans d’autres pathologies associées aux lymphocytes Th2.

Source





Dans la même rubrique :
< >