Cambriolage en été : 4 conseils pour protéger votre domicile des intrusions

Pour des vacances tranquilles et sans stress, il convient de partir l’esprit libre. Mais de nos jours, quitter son domicile pour quelques semaines peut se transformer en angoisse permanente d’un cambriolage. Parce que la sérénité n’a pas de prix, la société Atraltech, experte en solutions connectées anti-intrusion délivre quatre conseils pour sécuriser son logement en l’absence de ses occupants.



Protéger le périmètre alentour de l’habitation

« Un cambrioleur, quand il veut rentrer, il rentre ! ». Mais un paramètre le freine particulièrement : le temps dont il dispose pour fracturer une issue... La détection extérieure reste le meilleur moyen de lui couper l’herbe sous le pied, car elle permet de déclencher l’alarme avant même qu’un intrus ait pu atteindre le palier.
 
Le cambrioleur ne dispose alors que d’une poignée de secondes pour tenter de fracturer une ouverture avant de voir arriver quelqu’un. Un contexte qui le pousse à fuir !
 
En complément d’un dispositif de détection extérieure, l’installation de caméras de surveillance aux abords d’un domicile est un gage de tranquillité supplémentaire. Au-delà d’être dissuasives, elles permettent aux habitants de s’affranchir des doutes relatifs au déclenchement d’un détecteur par la vérification.

Faire du bruit, beaucoup de bruit

En toute logique, le volume est le premier élément dissuasif d’un dispositif d’alarme. Disposer d’une sirène certifiée NFA2P, standard normatif français garantissant une basse fréquence entre 1400hz et 1600hz (portée sonore) et une émission minimum de 100db (puissance) est un prérequis pour une protection efficace… Cela provoquera la fuite du malfaiteur de votre domicile ainsi que de la zone alentour.

Avoir un système d’alarme protégé

Lors de la préparation d’un cambriolage et des repérages, la méthode la plus utilisée par les malfrats est le sabotage de détecteurs. Dans ce contexte, posséder une alarme avec un déclenchement d’autoprotection même lorsqu’elle est en mode « arrêt » est impératif pour contrecarrer l’élaboration d’intrusions.
 
Le système doit être en capacité de réagir immédiatement en cas de :
 
  • Neutralisation par brouillage radio (un brouilleur se trouve facilement dans le commerce)
  • Sabotage ou arrachement (ou une simple ouverture du détecteur pour retirer les batteries)
  • Fraude ou brouillage magnétique (avec un aimant, tout simplement)

Installer un système d’alarme autonome

Naturellement, une fois le dispositif installé, il est essentiel que ce dernier soit en capacité de fonctionner indépendamment des réseaux électriques et internet ! Une alarme alimentée sur batterie et équipée d’une connexion SIM GPRS (réseau téléphonique) garantit la continuité du fonctionnement en cas de perte de connexion (arrêt de la box internet,…) ou de coupure de courant (foudre, surtension,...).
 
Cette indépendance est aussi un gage de sécurité face aux tentatives de cyberattaques de plus en plus fréquentes à mesure que les domiciles deviennent connectés.

Publié le 19/07/2023 à 02:00 | Lu 5982 fois