Sommaire
Article publié le 23/11/2021 à 03:00 | Lu 1973 fois

Cadeaux de Noël : whisky, rhum et gin sous le sapin




Souvent à la recherche d’un cadeau original, on oublie trop souvent les spiritueux. Les bon vivants, rassurons-nous il en reste, apprécient toujours de recevoir un joli flacon. Qu’il s’agisse d’un whisky millésimé ou d’une belle provenance, d’un gin de qualité ou d’un rhum vieux, on est sûr de viser juste auprès d’un hédoniste.


Voici une courte sélection où l’on trouve un whisky irlandais, un scotch whisky de 15 ans d’âge, deux whisky japonais, un gin d’élaboration française et un rhum français.
 
D’Ecosse et plus précisément de l’île d’Islay, nous avons  retenu le single malt Mac Talla Strata 15 ans d’âge. Distillé en pot still, il passe au minimum 15 ans dans des fûts de bourbon et de sherry. Un production qui exclut tout colorant et filtrage à froid.
 
Son nez légèrement fleuri dégage des arômes de gâteaux secs légèrement fumés. En bouche, le goût de l’abricot sec se mêle à celui de raisins de Corinthe séchés et de clous de girofle. Long en bouche, légèrement gras et épicé ce Mac Talla Strata de 15 ans est un grand moment de gourmandise produit par Morrison Distillers. Mac Talla strata 46°, 90 euros. Et pourquoi pas un cadeau à se faire soi-même ?
 
D’Irlande, c’est un whiskey de la distillerie Hinch que nous vous proposons. Affichant un prix raisonnable associé à  une certaine élégance, ce Hinch fera un joli cadeau de Noël. Cet assemblage de single grain (75%) et de single malt (25%) est vieilli en fûts de bourbon pendant 3 à 4 ans.
 
Un nez léger qui débouche sur une bouche fraîche et incisive d’agrumes. La longueur se termine sur une touche pâtissière. Hinch whiskey Small batch 43°, 40 euros.
 
Nous terminerons notre proposition avec deux whiskies japonais. Le premier est un single malt de Togouchi élaboré par la distillerie Sakurao dans la préfecture d’Hiroshima. Après avoir longtemps produit des blends, Togouchi s’attaque désormais au single malt.
 
Ce nouveau Togouchi est distillé en deux temps avec deux types d’alambics différents. La première utilise des alambics au col de cygne orienté vers le bas qui offre une plus grande complexité au whisky tandis que la seconde distillation utilise un alambic hybride qui permet un taux d’alcool plus élevé et des whiskies plus expressifs.
 
Elevé trois ans en fûts de bourbon et de sherry dans un chai souterrain situé au pied de la montagne Osorakan, il bénéficie de conditions optimales de maturation avec une hygrométrie de 80% et une température de 14°.
 
Cela participe à cette robe si claire du Togouchi single malt. Son nez fruité et délicat est associé à une bouche douce et moelleuse d’abricot séché. Le Togouchi single malt est présenté dans sa désormais traditionnelle bouteille verte mat qui est un rappel aux jarres de grès utilisées pour l’élaboration des shoshus de la maison. Togouchi single malt, 70 euros.
 
Toujours du Japon, voici le Ao, un blend original produit par Suntory. Il associe dans un même mélange des whiskies irlandais, écossais, canadien, américain et japonais. Baptisé Ao, ce Blend of the World offre un nez doux et chocolaté alors qu’en bouche le café domine des arômes de fruits exotiques avec une finale fumée et moelleuse.
 
Complexe et riche, il accompagnera parfaitement un robusto n°2 de chez Hoyo de Monterey ou un D8. Cette curiosité ne se trouve pour l’instant qu’au Japon ; ce sera un joli cadeau de Noël à se faire rapporter par un ami japonais !
 
Le rhum de Noël. A déguster sec où dans des punchs chauds, arroser un Christmas pudding, flamber des desserts, remplir une petite flasque avant une balade en raquette, voilà autant de service qu’une jolie bouteille de rhum peut rendre… Ce cadeau sera unanimement apprécié.
 
Nous vous proposons un rhum vieux élaboré en France à partir de mélasse de cannes à sucre cultivées en Amérique latine. En revanche, le rhum Hédone est distillé et vieilli en France. Il y subit une double distillation en alambic charantais avant de vieillir pendant un minimum de trois ans en fûts de Cognac.
 
Autant d’opération qui s’effectue dans la région des Charentes. Facile à aborder, l’Hédone se livre par un nez léger délicatement chocolaté. La bouche fruitée est dominée par la banane écrasée. Et cerise sur le gâteau, le rhum Hédone s’affiche à un prix doux de 27,90 euros dans les grandes et moyennes surfaces.
 
Nous terminerons cette proposition de cadeaux de fin d’année avec deux gins. Des gins élaborés l’un et l’autre en France avec une sensibilité aromatique française. Le premier d’entre eux s’appelle le XII. Un gin élaboré par une maison connue pour son pastis Bardouin. Un pastis différent et surtout, apprécié pour le raffinement et la délicatesse de sa composition. 
 
Avec un tel héritage, les Distilleries et Domaines de Provence ne pouvaient pas se tromper. Gin XII, comme les douze ingrédients qui le composent, en majorité des herbes et des plantes provençales, comprend néanmoins en notes de têtes les plantes indispensables à la composition d’un gin : le genièvre, la coriandre et l’iris.
 
Des bases qui sont complétées entre autre par du thym, de l’angélique, du romarin et de la cardamone. Ce Gin XII au nez frais et parfumé offre une bouche grasse, poivrée où le genièvre souligne les origines hollandaises de cette boisson. Parfaitement équilibré, il peut être dégusté pur, agrémenté de tonic ou encore comme la base idéale d’un cocktail. Dry Gin XII, 30 euros.
 
Notre autre choix de gin est également français. Il vient compléter la gamme Generous Gin qui se distingue par ses embouteillages aussi élégant qu’originaux. Après la bouteille noire du Generous Black, la verte du Generous Organic et la pourpre du Generous Purple, voici l’Azur et son flacon au décor bleu azur.
 
Mais le Generous Azur ne se contente pas de son habillage flatteur, sa composition est également une réussite. Avec seulement six ingrédients, il réussit à enjôler le palais. Avec en tête, bien sûr, du genièvre, on trouve ensuite l’orange amère, la sanguine, la fleur de sureau, la violette et le basilic.
 
Avec un nez floral dominé par la violette, il offre une bouche grasse et suave où l’orange le dispute à la violette. Sur sa longueur, il offre l’amertume d’un amer italien. Pur, il est parfait mais il dégagera tout son potentiel avec un tonic nerveux. Il apportera une touche originale dans un Negroni.
Generous Gin Azur, 34,90 euros.
 
Outre ces quelques jolis flacons, nous vous proposons un ouvrage qui vous guidera dans le dur métier d’amateur de whisky : « Les 365 lois de l’amateur de whisky » de Christine Lambert chez Dunod, 19,90 euros.
 
Joël Chassaing-Cuvillier




Dans la même rubrique
< >

Mercredi 6 Juillet 2022 - 01:00 Le Zippo passe au gaz


ARTICLES LES +