Sommaire
Article publié le 16/03/2022 à 10:37 | Lu 2726 fois

Bretagne : la "Maison Senior", un logement locatif labellisé Cradle to Cradle




Dans le cadre du développement d’habitats innovants, la commune de La Chapelle-Thouarault (Ille-et-Vilaine) et l’entreprise Néotoa ont lancé en 2017 un projet à destination d’une population senior baptisé La Maison Senior, une résidence de 19 logements locatifs pour personnes âgées située au cœur de la ville. En collaboration avec les futurs habitants, ce projet a été conçu dans une démarche circulaire de réutilisation des matériaux : le Cradle to Cradle* donc respectueux de l’environnement.


La commune a initié une démarche de développement durable depuis de nombreuses années. Et parallèlement à cela, elle a engagé une réflexion sur la dynamique de son centre bourg autour de projets intergénérationnels.
 
Dans ce cadre, nous souhaitions proposer des logements à destination des ainés en les rapprochant des commerces et des services, avec un espace partagé ouvert sur la commune. L’entreprise Néotoa a répondu favorablement à ce défi architectural et de grande exigence conceptuelle.
 
Dans la pratique, cette maison offre un meilleur parcours résidentiel au public senior. Les 19 logements permettent d’offrir aux résidents un cadre et une qualité de vie en adéquation avec leurs besoins.
 
Située à proximité des commerces de la ville, la résidence favorise à la fois les échanges, la convivialité tout en permettant aux résidents de conserver leur indépendance et leur autonomie. Ce modèle de construction a pour vocation de devenir une référence dans les opérations de renouvellement urbain et de répondre aux enjeux écologiques mais aussi démographiques des prochaines années.
 
Depuis février 2017, trois ateliers animés ont permis d’échanger sur les besoins des futurs habitants. La conception participative du futur projet s’est déclinée autour de trois axes principaux : la définition du projet initial et la programmation ; la définition des objectifs architecturaux du projet ; une réflexion sur les espaces partagés et les usages. Ces échanges ont permis de créer du lien entre les parties prenantes, avant même que la résidence ne soit construite.
 
« La qualité des espaces a été privilégiée : 47 m2 pour les deux pièces et 67 m2 pour les trois pièces.
Les logements sont traversants ou orientés plein Sud et possèdent tous un balcon ou une terrasse.
Deux espaces partagés ont été créés pour permettre aux habitants de se retrouver : un jardin à l'arrière de la résidence avec des espaces potagers et une salle commune s'ouvrant sur une terrasse, plein sud, au rez-de-chaussée
 » précise Justine Duval, architecte 10i2La Architecture.
 
Et de préciser : « les logements ont également été aménagés de manière à offrir tout le confort nécessaire aux habitants : facilité de circulation dans les logements, murs isolés en paille (apporteront un grand confort thermique), de grandes ouvertures pour favoriser un maximum de lumière naturelle et une vue imprenable sur la commune ».
 
Afin de s’intégrer au cœur du bourg sans altérer le paysage urbain initial, l’architecture de la résidence est volontairement simple et contemporaine. La volumétrie des toitures et l'alternance des matériaux de façades donnent l'impression visuelle de plusieurs bâtiments accolés : bardage bois vertical, enduit chaux teinté à la terre, tuiles de terre cuites émaillées, bardage bois horizontal, bardage métallique, etc.
 
« En parallèle, nous avons travaillé avec les élus de la commune sur le projet de voisinage. Nous avons mené une réflexion sur le confort des résidents, l’intergénérationnel et les liens sociaux. Maintenir l’autonomie, stimuler l’esprit et le corps, lutter contre l’isolement sont entre autres les objectifs du projet de vie établi pour la résidence. Les espaces communs sont de précieux outils pour cela.
 
En lien avec les associations locales, La Maison Senior sera ainsi un lieu ouvert à l’ensemble des habitants et partenaires de la commune. Des activités, des permanences de professionnels, des séances de lecture, des ateliers, des temps conviviaux y seront proposés afin de maintenir le lien social à l’intérieur et à l’extérieur de la résidence. Les habitants vont désormais découvrir ce projet de voisinage et le faire vivre » précise de son côté, Pauline Maudet, Chargée de projets Habitats
Pluriels Néotoa.
 
Les 19 locataires de la résidence sont âgés de 63 à 93 ans et tous sont retraités. Ils vivaient pour la
plupart à l’extérieur de la commune et ont souhaité intégrer le programme dans le but de se rapprocher de leur famille.
 
Parmi eux, Madame Colzon : « Je vis dans la commune de La Chapelle-Thouarault depuis près de 45 ans. Je louais jusqu’alors un T4 à 800m de la résidence. Ce logement étant devenu trop grand, j’étais à la recherche d’une nouvelle opportunité. Suite à un appel de la mairie, le projet m’a été présenté, il m’a intéressé, j’ai donc déposé une demande. Cette dernière a été acceptée et j’ai pu participer à la visite du chantier en juillet 2021 suite à une réunion publique. J’occupe désormais un T3 juste à côté de la salle commune au rez-de-chaussée, c’est idéal pour aller promener mon chien ! L’appartement est très lumineux et correspond tout à fait à mes attentes. Je vais pouvoir y accueillir mes petits-enfants et mes amis ».
 
L’un des prérequis dans l’appel d’offres était l’aspect durable de ce projet. Upcyclea était à cette époque la seule structure française en mesure de concevoir un bâtiment en Cradle to Cradle. Née dans les années 80, l’éco-conception Cradle to Cradle est une nouvelle façon de concevoir la construction : rechercher les impacts positifs afin de créer de la valeur ajoutée écologique et économique. Il s’agit de traiter les matériaux comme des produits « upcyclables » et non comme de potentiels déchets.
 
Par rapport au recyclage conventionnel, cette démarche maintient la qualité des matières premières tout au long du cycle de vie du bâtiment. Cela signifie que tout peut être considéré comme une ressource et que la notion de déchet disparaît.
 
*du berceau au berceau





ARTICLES LES +