Sommaire
Article publié le 01/09/2020 à 12:56 | Lu 2616 fois

Bien entendre maintient le cerveau en forme !




L’info n’est pas complètement nouvelle en soi, mais il est toujours intéressant de revenir dessus dans la mesure où, de nombreuses personnes, notamment seniors, n’en sont pas toujours conscientes… De fait, il faut bien garder en tête que prendre soin de son audition, c’est aussi prendre soin de son cerveau. Le point avec Oticon, fabriquant d’aides auditives.


Bien entendre maintient le cerveau en forme !
Le cerveau est l’outil le plus précieux de notre corps. Le garder en parfait état de fonctionnement s’avère donc crucial pour notre santé physique et mentale bien évidemment...
 
Or, de nombreuses études montrent que vivre avec une perte auditive non traitée (et de nombreux seniors sont dans cette situation) peut avoir des conséquences sur le cerveau et être à l’origine de problèmes graves dans la vie, notamment un risque accru de démence !
 
Par exemple, saviez-vous qu’un problème auditif pouvait évoluer vers un problème cérébral, à même d’entraîner de graves difficultés de vie ? En effet, le cerveau subit un stress lorsqu'il ne reçoit pas en quantité suffisante les informations dont il a besoin pour donner du sens au son, ce qui est préjudiciable à sa façon de fonctionner et donc, à sa santé.
 
C’est paradoxal certes, mais rappelons que nous entendons avec notre cerveau et non avec nos oreilles. Et aujourd’hui, de nouvelles recherches d’Oticon mais également de centres de recherche indépendants, montrent que si notre cerveau n’a pas accès à l’éventail le plus large possible de sons, comme dans le cas d’une perte auditive, il ne peut être au mieux de ses performances.
 
La recherche révèle également que rendre simplement certains sons plus forts, ce que font bon nombre d’aides auditives traditionnelles pour essayer d’améliorer l’audition, n’est pas la meilleure solution. En effet, cette méthode n’apporte pas forcément la stimulation essentielle de tous les sons dont le cerveau a besoin pour rester en forme !
 
Approfondissant ses recherches en science de l’audition, Oticon a démontré que le cerveau était en mesure de se concentrer sur des sons choisis et de mieux aiguiller son attention s’il avait accès à l’ensemble des sons pertinents. Si votre cerveau ne reçoit pas l’information sonore dont il a besoin via vos oreilles, il lui faut travailler plus pour se concentrer sur ce qui est important.
 
Cet effort supplémentaire a de nombreuses conséquences : cela peut occasionner un vieillissement précoce du cerveau, changer la manière dont il travaille et engendrer plus de cas de blessures par suite de chutes, fatigue, stress, isolement social et dépression.
 
Vivre avec une perte auditive non traitée peut même avoir pour conséquence de significativement augmenter le risque de démence –jusqu’à 5 fois plus que chez les normo-entendants. Les preuves sont là, bien entendre aide vraiment à garder le cerveau en forme afin de continuer à vivre sans subir les conséquences d’une perte d’audition.
 
« Prendre en charge un problème auditif de la bonne façon favorise un vieillissement en meilleure santé et diminue significativement le risque de difficultés de vie », explique Thomas Behrens, responsable du département Audiologie chez Oticon.
 
Et d’ajouter : « si vous souffrez d’une perte d’audition, vos aides auditives doivent apporter à votre cerveau les bonnes informations pour lui permettre de travailler de façon optimale. De nouvelles données sur la façon dont nous entendons montrent que notre cerveau travaille constamment pour à la fois appréhender le paysage sonore dans son ensemble et se concentrer. Si le tableau sonore n’est pas présenté dans son intégralité, le cerveau ne peut pas idéalement se concentrer et doit redoubler d’efforts ».
 
« Cela veut dire que la plupart des aides auditives, qui donnent la priorité à des sons particuliers, privent en réalité le cerveau de toutes les informations dont il a besoin pour entendre naturellement » poursuit ce spécialiste.





Dans la même rubrique
< >

Vendredi 26 Février 2021 - 01:00 Fasciite plantaire : exercices pour la soulager