Sommaire
Article publié le 09/07/2021 à 01:00 | Lu 5263 fois

Assurance retraite : de nouvelles réponses de prévention pour demain




Faire émerger des solutions de prévention nouvelles en complémentarité des interventions humaines grâce à la silver économie (VIVA Lab). La Cnav a signé le contrat de filière silver économie le 12 décembre 2013 en s’engageant à contribuer spécifiquement sur trois axes : la connaissance des comportements et des besoins des personnes retraitées autonomes, la diffusion de l’information sur les solutions existantes et des expérimentations de solvabilité de certaines de ces solutions.


Ces différents engagements se sont notamment traduits par la création du pôle VIVA Lab en février
2019, en partenariat avec la MSA, l’Agirc-Arrco, France Active et la Banque des Territoires.
 
L’objectif de VIVA Lab est de soutenir l’innovation dans le champ de la prévention et du vieillissement actif en santé.
 
Concrètement, ce pôle repère et accompagne des solutions destinées à apporter des réponses nouvelles aux besoins des retraités (nouveaux services, nouvelles générations d’aides techniques, etc.) dans le champ, par exemple, du bien-être et de la prévention, du soutien aux aidants, du numérique, des projets de lieux de vie collectifs, etc. Il permet aussi de soutenir des innovations adressées aux professionnels du champ de l’âge.
 
L’accompagnement est intégralement financé par VIVA Lab. Il est assuré par 20 experts référencés
sur le territoire. Il articule différentes dimensions : business plan, études et tests d’usages, stratégie commerciale, accompagnement au processus de levée de fonds, subvention éventuelle, mesure d’impact social, et bien d’autres, en fonction des besoins et de la maturité du projet soutenu.
 
25 projets accompagnés :
- Manéa et « Les flâneuses » développées par E-Hé = aide technique
- Néoppy, Alphonse et Jubiliz, Néosilver = préparation du passage à la retraite
- Exostim : application de stimulation cognitive
- Happyvisio : plateforme de conférences et d’activités loisirs, santé, bien-être à desti[1]nation des seniors
 
Le 27 avril dernier, Silver Valley et le magazine Capital ont dressé un TOP 40 des startups de la Silver Economie s’appuyant sur des critères objectifs de réussite entrepreneuriale. Ces startups ont été sélectionnées notamment au regard de leur capacité à proposer des solutions pertinentes adaptées aux seniors. Un quart a été repérée et accompagnée par VIVA Lab.
 
Prévention destinée aux proches aidants : un service d’auto-évaluation en ligne accessible sur le site lassuranceretraite.fr
De plus en plus d’actifs proches de la retraite ou de jeunes retraités endossent un rôle de proche aidant au sein de leur famille ou de leur entourage immédiat. Que ce soit un enfant, un conjoint ou un parent, et quelle que ce soit la situation (une chute, une maladie, un handicap, etc.), ce rôle concerne aujourd’hui 10% des retraités.
 
La sensibilisation et la prise en compte de ce rôle sont donc cruciales pour accompagner les retraités
au quotidien. En octobre 2020, l’Assurance retraite s’est associée au Crédoc afin de mieux connaître les profils des aidants proches de la retraite ou déjà retraités et de développer un service permettant à chacun de prendre conscience de son rôle et de son possible impact.
 
Ce service s’appuie sur les différents profils d’aidants retraités identifiés par l’étude et permet en fonction de sa situation d’accéder à des informations, des conseils de prévention et de mieux connaître les solutions existantes (associations, conseils pour bien-vieillir, etc.).
 
Prévention en direction des plus fragiles, les offres de demain
L’actuelle Convention d’Objectifs et de Gestion de la CNAV, la stratégie globale pour prévenir la perte d’autonomie du ministère des Solidarités et de la Santé (janv. 2020) ou les rapports Libault (mars 2019) et El Khomry convergent notamment vers :
- la nécessité de développer « l’aller vers » afin de toucher les retraités les plus éloignés des dispositifs de prévention ; notamment en créant un « rendez-vous prévention » ou « un rendez-vous de l’avancée en âge »
- la nécessité de conforter et préciser le rôle des intervenants à domicile en tant que lanceurs d’alerte
- le déploiement du programme ICOPE (Integrated care for older people - Soins Intégrés pour les Personnes Agées) de l’OMS.
 
Ainsi, la Cnav s’est associée au Gérontopôle du CHU de Toulouse (centre collaborateur de l’OMS) et à l’Institut méditerranéen des métiers de la longévité (Université de Nîmes) dans le cadre du projet NACRE afin de :
- Modéliser une offre de prévention à destination des jeunes retraités précaires (68 ans et exonérés de CSG) s’appuyant sur une logique de « rendez-vous conseil », personnalisé et réalisé à domicile, intégrant les recommandations du programme ICOPE de l’OMS.
- Construire avec les aides à domicile un temps dédié à la prévention de la perte d’autonomie en outillant ces professionnels pour repérer les fragilités, diffuser des messages de prévention, et organiser cette nouvelle mission.
 
Au-delà des objectifs de prévention auprès des retraités, l’enjeu est également d’accompagner les
professionnels de l’aide à domicile vers une plus grande reconnaissance du rôle essentiel qu’ils
jouent déjà et qui est appelé à se renforcer.
 
Des partenariats essentiels pour repérer et accompagner les seniors les plus éloignés de la prévention
Dans le contexte de la crise sanitaire, la suspension et/ou l’aménagement de certains services, combinés aux obligations de distanciation physique, ont induit un risque important d’accroissement de l’isolement social des personnes âgées.
 
L’Assurance retraite a donc noué, en 2020, un partenariat spécifique avec l’association Les Petits
Frères des Pauvres permettant de renforcer ses missions et de porter conjointement un ensemble d’actions dans le cadre de la crise sanitaire. Nationalement, la Cnav a soutenu le dispositif
 
Solitud’écoute, fortement mobilisé pendant la crise, et l’étude « Isolement des personnes âgées et confinement ». Le réseau des caisses régionales s’est également saisi de ce nouveau partenariat puisque 13 d’entre elles ont mis en place une collaboration locale.
 
Le Conseil d’administration de la Cnav a souhaité pérenniser des coopérations durables et structurantes avec Les Petits Frères des Pauvres afin de renforcer les moyens d’intervention de l’Assurance retraite en direction des retraités socialement très fragilisés.
 
Cette collaboration renouvelée, pluriannuelle, déclinée nationalement et régionalement est structurée autour de deux grands axes :
- la lutte contre l’isolement, visant notamment à poursuivre le soutien au dispositif Solitud’Ecoute et à réaliser une déclinaison régionale de l’étude annuelle des Petits Frères des Pauvres ;
- la détection et l’accompagnement des personnes âgées précaires, fragiles, via des actions d’interconnaissance mutuelle et la réalisation d’un kit pédagogique et pratique dédié à la lutte
contre l’isolement à l’usage des acteurs de terrain (caisses, élus, services d’aide à domicile,
associations, bailleurs sociaux, etc.).

Toujours sur l’impulsion de son Conseil d’administration, la Cnav et les Restaurants du Cœur viennent
de structurer un partenariat et une coopération en 2 grands axes :

- la diffusion et l’appropriation des comportements favorisant un vieillissement actif et en santé : il s’agit prioritairement de soutenir financièrement les Restos du Cœur dans l’organisation de séances
d’activités physiques adaptées, d’activités culturelles ou des projets de départs en vacances et de
rendre plus facilement accessibles les dispositifs tels que l’adaptation du logement, l’accompagnement des sorties d’hospitalisation etc.
- l’accompagnement des personnes accueillies par les Restos du cœur dans l’accès et le maintien de
leurs droits . Elle doit permettre la proposition d’un contact avec la branche retraite au bon moment et via le canal le plus approprié.
 
Les équipes bénévoles des Restaurants du Cœur bénéficieront de supports présentant l’offre de services de l’Assurance retraite, de sessions d’informations afin de favoriser l’accès aux droits et d’une
modalité de contact privilégié, activable lors de situation complexe ou urgente.
 
Au travers de ses différentes transformations, la Cnav et l’Assurance retraite souhaitent ouvrir un dialogue avec toutes les générations. S’agissant de sa politique d’action sociale retraite centrée sur la prévention des effets du vieillissement, les transformations à l’œuvre doivent permettre d’accompagner tous les âges de la vie à la retraite, de soutenir activement l’autonomie des retraités qui vivent dans la précarité afin d’accompagner utilement la transition démographique.