Sommaire
Article publié le 01/10/2020 à 01:00 | Lu 2038 fois

Assainir son espace de vie ! Le point avec Pranarôm




Assainir son espace de vie prend tout son sens quand on sait que nous passons 80% du temps dans des espaces clos. Maison, bureau, école, crèche, transports… Souvent, l’air intérieur peut être de moins bonne qualité qu’à l’extérieur.


En cause, la présence de polluants spécifiques chimiques (monoxyde de carbone…), biologiques (virus, bactéries, allergènes...) et physiques (radon, particules…) qui peuvent avoir des conséquences sur la santé, en particulier sur les personnes vulnérables (notamment âgées bien évidemment).
 
Dans ce contexte, des gestes simples, naturels et à la portée de tous permettent d’assainir son environnement pour préserver sa santé.
 
Ventiler pour renouveler et assainir l’air intérieur
Toute l’année, même en hiver, il est nécessaire d’aérer quotidiennement (10 minutes matin et soir) les lieux fermés. En effet, les circulations d’air sont primordiales pour réduire la pollution intérieure. Attention à ne jamais encombrer une entrée d’air ou une Ventilation Mécanique Contrôlée -VMC.
 
Diffuser des huiles essentielles
Les vertus antifongiques, antibactériennes, antivirales et antiparasitaires des huiles essentielles en font des solutions incontournables dans l’assainissement des espaces clos surtout quand elles sont utilisées en diffusion.
 
Comment ça marche ? Ce mode d’utilisation met en suspension dans l’air les molécules aromatiques des huiles essentielles. On bénéficie ensuite de leurs propriétés assainissantes mais aussi, et si besoin, de leurs bienfaits sur les émotions, le stress et le comportement.
 
Le saviez-vous ?
L’huile essentielle de Ravintsara est l’une des plus efficaces grâce à ses propriétés antivirales, antibactériennes et immunostimulantes. Pour purifier et assainir, elle peut être diffusée à raison de 10 à 20 minutes, 3 fois par jour (10 gouttes dans un diffuseur ultrasonique).
 
Les huiles essentielles à oxydes comme l’Eucalyptus radié, le Mandravasarotra, la Myrte à cinéole, le
Romarin à cinéole ou encore le Laurier noble peuvent être utilisées pour un effet semblable au Ravintsara.
 
Vaporiser des sprays assainissants à base d’huiles essentiels
Plébiscités à l’approche de l’hiver et dans les contextes épidémiologiques, les sprays assainissants purifient les espaces clos en distillant un parfum agréable et frais. Ces synergies innovantes mettent en suspension des particules dans l’atmosphère pour une efficacité ciblée et durable. Elles doivent être utilisées, 2 à 3 fois par jour à raison de 5 secondes par pulvérisation (pour 20m²)
 
Nettoyer ses mains régulièrement
Les mains transportent des millions de microbes, la plupart inoffensifs, mais certains d’entre eux peuvent parfois se révéler dangereux. Le lavage des mains est donc primordial. Il permet de réduire de moitié les risques d’infections.
 
L’efficacité des gels lavants classiques peut être boostée en ajoutant quelques gouttes d’huile essentielle de tea-tree (arbre à thé), de géranium rosat ou encore de citron. Leurs propriétés antivirales et antiinfectieuses en font de parfaites alliées au quotidien. Et s’il n’est pas possible de se laver les mains, le nettoyage se fait avec un gel hydroalcoolique. Il est possible de réaliser soi-même son désinfectant naturel.

- DIY -
Gel hydro-alcoolique
25 gr de gel aloe vera
+ 20 ml d’alcool à 70 degrés
+ 20 gouttes de solution Défenses naturelles Aromaforce, le tout dans un contenant flacon Pompe Aromaself