Sommaire
Article publié le 17/12/2019 à 01:00 | Lu 3181 fois

Apprenons les gestes barrières pour contrer les virus de l'hiver




Les virus de l’hiver font leur retour. Très contagieux, ils surviennent régulièrement sous forme d’épidémies, comme c’est le cas depuis quelques jours pour la bronchiolite et chaque année pour la grippe. Pour s’en protéger et limiter leur propagation, il est important que chacun mette en place quatre gestes simples et indispensables appelés aussi « gestes barrières ». Or ceux-ci restent encore insuffisamment appliqués.


Afin d’encourager l’adoption de ces gestes barrières, l’Assurance Maladie, en partenariat avec le ministère de la Santé et Santé Publique France, a lancé une nouvelle campagne de sensibilisation le 6 décembre 2019.
 
Au programme ? Des gestes simples qui permettent de réduire la propagation des infections hivernales. « L’application des gestes barrières concerne tout autant les personnes encore non-infectées, que les personnes infectées pour éviter qu’elles ne transmettent les virus » précise le Docteur Pierre Parneix, médecin de santé publique et d’hygiène hospitalière au CHU de Bordeaux. Pourtant, les Français ne semblent pas suffisamment appliquer ces gestes essentiels…
 
Rhinopharyngite, bronchite, bronchiolite du nourrisson, gastro-entérite et grippe… Chaque année, les infections virales hivernales gâchent la vie de milliers d’adultes et d’enfants et peuvent être source de complications. Dès que les virus sont en circulation, il est essentiel que chacun mette en place les gestes barrières destinés à limiter leur transmission.
 
Facilement transmissibles, ces virus surviennent régulièrement sous forme d’épidémies, contractées bien souvent dans les collectivités (crèches, écoles, maisons de retraite…). La transmission de ces infections hivernales peut ainsi prendre différentes formes, comme le rappelle le Docteur Pierre Parneix : « Les modes de transmission peuvent être directs, au contact d’une personne atteinte d’une maladie respiratoire transmissible comme la grippe, qui va vous projeter directement ses particules virales en parlant ou en éternuant sans protection ».
 
Et ce spécialiste de poursuivre : « mais il y a aussi les modes indirects, qu’il ne faut pas oublier ! Répandus dans l’environnement, les virus responsables des maladies hivernales ont en effet une durée de survie qui est assez longue, de plusieurs heures à plusieurs jours. Forcément, on risque d’avoir les mains en contact avec ce virus sans s’en apercevoir, et assez naturellement, nous sommes amenés dans la journée à porter les mains à la bouche, au nez ou à se frotter les yeux. ».
 
Le saviez-vous ?
Il est encore temps de se faire vacciner contre la grippe saisonnière. C’est le premier geste de protection à adopter pour les personnes plus fragiles (personnes de 65 ans et plus, femmes enceintes et personnes atteintes d’une maladie chronique). Cependant la vaccination ne dispense pas d’appliquer les gestes barrières pour se protéger des virus de l’hiver.
 
En lançant une grande campagne de sensibilisation ce vendredi 6 décembre, l’Assurance Maladie souhaite faire connaître et faire adopter les gestes barrières au plus grand nombre afin de les inscrire dans le quotidien.
 
Le dispositif prévoit la diffusion d’un film mettant en scène une chorégraphie simple, entraînante et facilement mémorisable qui emprunte les codes de la comédie musicale pour promouvoir les gestes à adopter afin de barrer la route aux virus d’hiver. Il s’agit de dédramatiser le sujet et faire en sorte que le public apprenne et s’approprie les gestes barrières.