Sommaire
Article publié le 22/03/2022 à 01:00 | Lu 4039 fois

Alzheimer : lancement de la plateforme de formation "Mémoire"




Cet outil de simulation numérique, pédagogique et innovant, vise à placer le médecin dans une situation aussi réelle que possible, telle une consultation dans son cabinet médical. Complémentaire des autres outils de formation dédiés à Alzheimer, cette plateforme baptisée « Mémoire » s’appuie sur les recommandations de la HAS et l'approche commune du Collège de médecine générale et des spécialistes des troubles neurocognitifs pour garantir une rigueur scientifique et médicale.


Alzheimer : lancement de la plateforme de formation "Mémoire"
Les pathologies du système nerveux central dont fait partie la maladie d’Alzheimer sont parmi les plus complexes à comprendre et à traiter.
 
En partenariat avec la Fédération des Centres Mémoire, et SimforHealth, le laboratoire Roche France annonce donc le lancement de cette solution de formation destinée aux médecins généralistes : la plateforme de simulation numérique “Mémoire”.
 
Cette solution a été imaginée avec des médecins spécialistes (neurologues, gériatre) et généralistes et est soutenue par France Alzheimer et la Société française de Gériatrie et de Gérontologie.
 
Dans la pratique, il s’agit du premier simulateur numérique destiné à sensibiliser les médecins généralistes au repérage des troubles neurocognitifs, notamment ceux liés à la maladie d’Alzheimer, face à une plainte ou une situation à risque. Ce, dans le but de favoriser une prise en charge globale rapide et le maintien le plus longtemps possible de la qualité de vie du patient.
 
« Il est important de repérer en médecine de ville les patients qui expriment une plainte ou présentent un trouble cognitif débutant et de se coordonner pour qu’ils accèdent aisément et précocement à l'un de nos centres mémoire », témoigne le Dr Thibaud Lebouvier, neurologue, vice-président de la Fédération des Centres Mémoire, membre du comité d’experts.
 
« Il est fondamental de diagnostiquer au plus tôt la maladie pour adapter au mieux la prise en charge, tendre vers un maintien de la qualité de vie, prévenir  les complications et faciliter aux patients l’accès aux protocoles de recherche » se félicite le Professeur Krolak-Salmon, neurologue et gériatre, professeur à la faculté de médecine Lyon Est, responsable du Centre Mémoire Ressource Recherche de Lyon.
 
Et d’ajouter : « ce programme interactif d’enseignement par simulation s'inscrit dans cette démarche globale et grâce à sa technologie, il est simple pour le médecin de s'entraîner à prévenir les complications et crises comportementales du patient en anticipant les stades avancés de la maladie d’Alzheimer ».
 
Au quotidien, il permet une utilisation pratique grâce à un format court et interactif. Son usage peut être en groupe ou en autonomie, permet de centraliser les infos téléchargeables et imprimables par l’apprenant selon ses besoins.
 
« Ce format ludique permet en peu de temps d’affiner nos connaissances sur différents aspects des troubles neurocognitifs : les premiers symptômes bénins ou suspects, les tests utiles au cabinet de médecine générale, les examens complémentaires à réaliser, les différents partenaires médico-sociaux pouvant intervenir auprès de nos patients, ou encore les attentes à avoir d’un avis spécialisé en centre mémoire », détaille le Dr Michaël Rochoy, médecin généraliste à Outreau (62).





AD



ARTICLES LES +