Sommaire
Article publié le 02/06/2022 à 01:00 | Lu 3383 fois

Allier : soutenir et favoriser le soutien à domicile des Bourbonnais




Il est indispensable de réfléchir à la mise en œuvre du travail posté avec des équipes fixes qui interviennent sur un territoire déterminé toujours auprès des mêmes bénéficiaires. Cette organisation permet de limiter les déplacements, en durée et en coût, et de satisfaire les bénéficiaires qui réclament plus de régularité et moins d’intervenants qui se succèdent à leur domicile.


Dans les services d’aide à domicile, une réflexion peut être menée sur la mise en œuvre, à échéance de 3 à 5 ans, d’équipes autonomes ou semi-autonomes, pour améliorer les conditions de travail et valoriser les intervenants.
 
Le Département doit s’impliquer dans des négociations auprès des concessionnaires pour obtenir des facilités et des remises liées pour l’achat ou la location de véhicules. La location de véhicules électriques pour les interventions en ville et de véhicules sans permis doit être favorisées.
 
Vers le nouveau modèle de « services autonomies ». L’objectif est d’accompagner de manière plus souple et modulable les besoins des personnes âgées et des personnes handicapées à domicile, en simplifiant les démarches pour les usagers et en rendant l’offre plus lisible et mieux coordonnée.
 
Le Département met en place une politique d’accompagnement et de financement de l’adaptation de l’habitat pour répondre aux besoins des publics en perte d’autonomie, au travers d’un guichet unique : le Point Rénovation Info Services (PRIS). Il oriente, conseille, informe les demandeurs de manière téléphonique ou par mail.
 
Le programme « habiter sain », permettant d’adapter le logement et ses accès aux besoins spécifiques d’une personne en situation de handicap ou de perte d’autonomie liée au vieillissement (travaux de pose de main courante, installation d’un visiophone, de reprise de marche, prolongation de perron d’entrée, plan incliné, de détecteur de mouvement pour l’éclairage, etc.).
 
L’expérimentation (en cours) d’une ergothèque départementale « Merci Julie » dont la finalité est de permettre le maintien à domicile des personnes âgées en apportant les aides techniques nécessaires : bilan d’ergothérapie gratuit, essai du matériel, accompagnement à l’utilisation et aide à la recherche de financements, récupération et recyclage, télé-ergothérapie de suivi.
 
Une réflexion est en cours sur l‘« EHPAD à domicile » qui permettra de renforcer les liens entre les
plateaux techniques des EHPAD et les personnes à domicile.





ARTICLES LES +