Sommaire
Article publié le 03/06/2022 à 01:00 | Lu 1117 fois

Allier : promouvoir l'EHPAD de demain




Les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) ont vocation à accueillir les publics les plus dépendants. La crise sanitaire et les difficultés connues par le secteur ont mis en lumière les nombreux enjeux auxquels ils sont aujourd’hui confrontés pour répondre aux besoins de la population bourbonnaise.


Du recrutement des professionnels au projet architectural, du projet d’établissement à la fiche de poste des agents de service hospitalier, de la signature du CPOM à la constitution des menus, tout doit tendre vers le respect des droits fondamentaux de la personne accueillie.

La lutte contre l’isolement doit aussi devenir l’une de nos priorités, en favorisant la venue de visiteurs bénévoles ou issus du milieu associatif dans les établissements.
 
Garantir la sécurité et la bientraitance des résidents : le Département se propose d’œuvrer à favoriser une structuration de l’offre centrée autour d’établissements avoisinant la taille critique de 70 à 80 places afin de privilégier des établissements à taille humaine, liés entre eux, de préférence autour d’un établissement de taille plus importante par exemple hospitalier, afin que l’ensemble des établissements ainsi rapprochés puissent bénéficier du plateau technique de cet EHPAD plus central.
 
Former des personnels et directeurs d’établissement au repérage de la maltraitance et aux conduites à adopter en cas de situation de maltraitance.
 
Assurer une lutte contre l’isolement des personnes âgées notamment en favorisant la venue de visiteurs dans les établissements. Il pourrait s’agir de personnels ou bénévoles formés à l’accompagnement des établissements, pour leur tenir compagnie aux fins de lutter contre l’isolement des personnes.
 
Développer l’accueil temporaire en sortie d’hospitalisation notamment. Des formes d’accueil innovantes pourraient en outre être développées, avec des chambres spécialement identifiées sur le territoire, qui pourraient permettre de maintenir le lien avec le service d’aide à domicile intervenant chez la personne, tout en bénéficiant du plateau technique de l’EHPAD.
 
Faire de l’EHPAD un véritable lieu de vie. Le Conseil départemental dispose d’un programme d’aide à l’investissement des EHPAD et subventionne 30 % des opérations d’investissement des EHPAD (travaux ou équipement) dans la limite d’un montant de subvention maximum de 300.000 €.
 
Ce programme entraine une inscription annuelle d’environ 1.000.000 € au budget départemental. Le Département souhaite créer un nouveau programme plus exigeant qui garantira que l’établissement réponde aux standards attendus au XXIe siècle, qu’il soit plus agréable et plus confortable (dédoublement des chambres systématique, permettre la déambulation, y compris des personnes à mobilité réduite…).
 
L’essor de la domotique dans les EHPAD : L’EHPAD de demain est un EHPAD connecté, où le résident bénéficie des outils numériques pour des aspects très concrets : contrôle de la température, prévention et détection des chutes, mise en œuvre de dispositifs destinés à améliorer le confort, espaces de stimulations sensorielles et cognitives, agrémentation de l’environnement.
 
Elle peut favoriser la compensation d’un handicap par exemple. Sur le plan médical, la domotique peut par exemple participer à la prévention de la légionellose. Le nouveau programme d’aide à l’investissement se montrera très incitatif pour que les établissements s’équipent en la matière.




Dans la même rubrique
< >

AD



ARTICLES LES +