Sommaire
Article publié le 24/01/2022 à 01:00 | Lu 2634 fois

30 millions d'euros pour 11.000 logements en résidence autonomie rénovés




Dans le cadre du Plan d’aide à l’investissement commun 2021* l’Assurance retraite et la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) subventionneront les travaux de plus de 10 814 logements en résidences autonomie afin d’améliorer le cadre de vie et soutenir l’autonomie des retraités qui y vivent. C’est plus que la moitié du total rénové au cours des six années précédentes.


À l’issue de leur appel à projets 2021 dédié aux porteurs de projets « résidences autonomie », doté de 30 millions d’euros, les deux partenaires ont reçu plus de 500 dossiers et ont retenu dans la foulée, les projets de 233 résidences autonomie qu’elles vont subventionner pour un montant total de 30 millions d’euros**.
 
Cette aide doit permettre, par exemple, de créer la première résidence autonomie en Corse, de réhabiliter vingt anciens établissements ou encore, de conduire cinq projets intergénérationnels. Précisons que la subvention représente en moyenne 16% du coût total de chaque chantier.
 
Rappelons que de nos jours, les résidences autonomie suscitent un regain d’intérêt en tant qu’habitat et accompagnement intermédiaire, c’est-à-dire, entre le domicile et l’établissement. Elles permettent d’élargir la palette des réponses au besoin des personnes âgées « d’un chez-soi en toute sécurité » (grande tendance actuelle et à venir pour les prochaines années).
 
Pour autant, les trois-quarts des résidences autonomie construites avant les années 1990 ont besoin d’un important effort de modernisation.

Pour y contribuer, l’Assurance retraite et la CNSA subventionnent les travaux de rénovation depuis 2014. Elles ont d’ores et déjà participé à la rénovation de 390 résidences autonomie, dont 11 MARPA, soit 19.495 logements entre 2014 et 2020, pour un montant de 70 millions d’euros.
 
Pour Brigitte Bourguignon « investir dans les résidences autonomie, c’est développer pour les personnes âgées, dans tous les territoires, une véritable palette de solutions alternatives d’habitats, entre le domicile et l’EHPAD. »
 
*« boosté » par les crédits du Ségur de la Santé et du plan France Relance,
**La CNSA participe à hauteur de 20 millions d’euros grâce aux crédits du Ségur de la santé et de France relance, et l’Assurance retraite à hauteur de 10 millions d’euros.





ARTICLES LES +