Sommaire
Article publié le 09/11/2018 à 01:00 | Lu 348 fois

Côtes de Gascogne et Côtes de Provence rouges : des vins à découvrir

Connus pour leur production en vins blancs, les Côtes de Gascogne produisent également des rouges de qualité qui méritent que l’on fasse l’effort d’aller à leur rencontre. Idem pour les Côtes de Provence. Voici donc deux belles curiosités à découvrir.


Côtes de Gascogne et Côtes de Provence rouges : des vins à découvrir
Si les blancs secs représentent les trois-quarts de la production des Côtes de Gascogne, on trouve également chez certains vignerons des vins moelleux et doux. Mais la véritable nouveauté réside dans l’attrait des clients pour les rouges de cette région.
 
Avec comme cépages dominants le Tannat ou le Manseng noir, les vins de Gascogne sont des « vins de copains ». Le Manseng noir issu du Piémont pyrénéen demande une belle aération avant de donner le meilleur de lui-même. Une robe violette, presque noire comme une baie de cassis, épais en bouche au premier verre, ce vin tout en fruits noirs et en pruneaux devient souple et soyeux après une matinée d’ouverture. Parfait avec un petit salé.
 
De la même région de Madiran, on retiendra le Maubet 2016. Un 100% Tannat. Tannique à souhait, rouge sombre comme une assiette de mûres, c’est un vin qui demande également une bonne aération de plusieurs heures. Complexe et équilibré, le Tannat issu de terrains argilo-calcaire est un vin plein de chaleur. Sa rudesse noble en fait un vin d’hiver qui s’accordera parfaitement avec des produits de la chasse ou de belles terrines. Un nectar puissant qui n’est pas dénué de grandeur. A noter, un excellent rapport qualité/prix. Domaine de Maubet, Tannat 2016 : 7,60 euros ; Le Manseng Noir 2017, Plaimont Producteurs : 10 euros.

Côtes de Gascogne et Côtes de Provence rouges : des vins à découvrir
Producteur reconnu de vins de Provence rosés, le domaine de Sainte Roseline et celui du Château des Demoiselles offrent aussi quelques vins rouges aux amateurs de rouges de Provence. Si la part des vins rouges du Château des Demoiselles ne représente que 15% de la production du domaine, ce Côte de Provence à toute l’attention de ses concepteurs, il vient en effet de recevoir une médaille d’or au concours des vins de Provence pour sa cuvée 2015. Composé de syrah à 95% et 5% de cabernet sauvignon, ce rouge puissant et tannique sera idéal avec des viandes rouges. 13,30 euros.
 
Toujours en Côtes de Provence 2015, le Lampe de Méduse rouge du Château Sainte Roseline est le dernier né du domaine et fait partie des 35% de rouges que produit le domaine Sainte Roseline. Un vin qui est à 50% en syrah, 30% en Carignan et 20% en cabernet sauvignon. Une robe au rouge intense, un nez de mûres et de cassis, harmonieux en bouche, ce vin méritera de patienter quelques temps dans votre cave afin d’exprimer sa générosité et sa structure. Idéal avec un gigot d’agneau. 15,30 euros chez les cavistes.
 
Joel Chassaing-Cuvillier





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 14 Décembre 2018 - 04:00 A la découverte du Chateau Vieux Landat Haut-Médoc

Vendredi 7 Décembre 2018 - 09:39 LOT 40, un rye canadien à découvrir !