Sommaire
Article publié le 18/11/2016 à 06:27 | Lu 2235 fois

Concours Villes Amies des Ainés 2016 : Y'a pas d'âge pour marcher

Rassemblées au ministère de la Santé le 10 novembre 2016, les douze villes et associations ont été primées pour leurs initiatives innovantes et exploratoires. Pour cette deuxième édition, le thème retenu était « L'intergénération, un défi pour la cohésion sociale ». A la découverte de l'un des lauréats : « Y'a pas d'âge pour marcher » de la ville de Besançon.


Concours Villes Amies des Ainés 2016 : Y'a pas d'âge pour marcher
Depuis 2010, cette marche s’adresse à tous : bisontins ou non, jeunes, moins jeunes et personnes âgées, habitants d’un quartier, d’un logement-foyer ou d’une maison de retraite, grand marcheur ou marcheur occasionnel ayant besoin d’un accompagnement.
 
L’objectif de cette marche est de favoriser la solidarité et la coopération pour que toutes les générations puissent participer malgré les différences liées à l’âge, au handicap voire à la culture de chacun.
 
Chaque année, un nouveau lieu est choisi, l’objectif étant de proposer aux marcheurs de « revisiter leur ville ». En fonction de la thématique, la marche est ponctuée, sur le parcours de temps de démonstration, d’explication, d’observation… Afin d’être accessible à tous, trois parcours sont choisis dont un parcours plus court et adapté. Cette journée se termine par un temps de rencontre entre tous les marcheurs.
 
Le nombre de participants varie en fonction des conditions météorologiques mais chaque année, cette marche intergénérationnelle rassemble entre 200 et 470 personnes. Depuis 2010, le succès de cette journée ne s’est jamais démenti.
 
Cette rencontre autour de la marche est l’occasion d’un véritable temps d’échange et de partage entre les générations autour d’une activité ludique et accessible à tous. Elle permet aux seniors de participer activement en tant que bénévoles de l’organisation mais également, en tant que participants ! C’est aussi pour les ainés l’occasion de prendre conscience que la pratique d’une activité physique adaptée participe à l’amélioration de la qualité de vie et permet de rester en lien avec les autres.