Sommaire
Article publié le 20/09/2018 à 16:25 | Lu 2719 fois

CFDT Retraités : un appel à l'action le 4 octobre prochain

La CFDT Retraités se fait l’écho de l’exaspération des retraités ; de fait, l’empilement des mesures gouvernementales contre ces derniers (présentés comme des nantis !) menace la stabilité du pacte social construit sur la solidarité intergénérationnelle. Dans ce contexte, la confédération appelle tous les retraités à manifester leur colère le 4 octobre prochain dans de nombreuses villes. Il risque d’y avoir du monde…


CFDT Retraités : un appel à l'action le 4 octobre prochain
Après la hausse de la CSG et l’année blanche pour les retraites en 2018, l’annonce d’une revalorisation des pensions limitée à 0,3 % en 2019 et 2020, donc bien en deçà de l’inflation, signe une nouvelle attaque contre le niveau de vie des retraités -considérés par beaucoup comme des nantis- déjà programmé à la baisse.
 
Cette fois encore, le gouvernement utilise les retraités comme variable d’ajustement des politiques financières publiques. « C’est inacceptable ! » estime la CFDT Retraités dans un récent communiqué.
 
Et d’ajouter : « à l’aube d’une réforme d’ampleur des régimes de retraite, cette mesure est inquiétante. Refonder le système ne peut se traduire par le seul souci de faire des économies. La CFDT Retraités revendique une évolution solidaire des revenus des actifs et des retraités ».
 
Selon la fédération, les pensionnés devraient connaitre une perte sèche de pouvoir d’achat qui se renouvellera et s’accumulera au fil du temps. Ainsi, pour une retraite moyenne mensuelle nette de 1. 376 euros, la perte due à la non-indexation sera de 248 euros par an à laquelle s’ajoute une perte annuelle de 305 euros due à la hausse de la CSG, soit une perte totale de 553 euros par an. Ce qui n’est pas rien dans un porte-monnaie déjà relativement maigre…
 
Dans ce contexte, la CFDT Retraités s’insurge contre le mépris manifesté par le gouvernement d’Emmanuel Macron à l’encontre des pensionnés. Elle revendique également une revalorisation des retraites au moins conforme à la hausse des prix, et cela dès 2018. La confédération s’insurge aussi contre la hausse de la CSG sans contrepartie. Elle renouvelle sa demande de compensations, en particulier la suppression de la cotisation maladie de 1% sur les seules retraites complémentaires du privé.
 
Le 4 octobre, la CFDT Retraités entend faire pression sur les parlementaires pour faire reculer le gouvernement. Elle appelle donc les retraités de tout le pays à se rassembler, à informer la population et à soutenir les initiatives locales sur tout le territoire et en Ile-de-France sur le Parvis de la Défense de 11h30 à 14h00. 






Dans la même rubrique :
< >

Mardi 16 Octobre 2018 - 10:06 Fin de vie : trois projets récompensés