Sommaire
Article publié le 10/08/2017 à 01:00 | Lu 1667 fois

Masako Wakamiya, 82 ans, créatrice d'applis pour Apple

Etonnant mais vrai ! La Japonaise Masako Wakamiya âgée de 82 ans, développe depuis quelques mois des applications pour les personnes âgées pour les smartphones Apple. Elle a notamment créé le jeu Hinadan qui s’adresse principalement aux seniors nippons.


Avant d’aller plus loin, rappelons qu’une application est un petit programme dédié à telle ou telle activité ou un petit jeu, spécialement développé pour smartphones ou tablettes. Il en existe des millions sur le marché (payantes ou gratuites) et il en arrive de nouvelles tous les jours. Si certaines disparaissent aussi vite qu’elles sont venues, d’autres s’installent durablement dans notre quotidien.  
 
Depuis qu’elle est à la retraite, Masako Wakamiya, ancienne employée de banque, passe sa vie à développer ces petits programmes, qui pour ce qui la concerne, s’adressent aux personnes âgées japonaises. Et dans le pays « le plus vieux du monde » et probablement l’un des plus connectés, des clients et des utilisateurs potentiels, elle en a !
 
Pour le moment son application la plus connue est Hinadan. Il s’agit d’un petit jeu qui s’inspire d’une fête traditionnelle nippone, Hina Matsuri, dédiée aux poupées. Ainsi, tous les 3 mars, les Japonais montent des tables sur lesquelles trônent des poupées représentant la Cour impériale de l’époque Heian.
 
Avec l’appli Hinadan (plus de 40.000 téléchargements), le joueur doit placer correctement les différentes poupées sur la table. A noter que la créatrice du jeu, bien consciente des problématiques des personnes âgées, n’a pas mis de limite de temps afin de ne pas stresser ses joueurs âgés ! Elle a également pris en compte les difficultés à bouger les doigts et les problèmes d’ouïe et de vue.  
 
« En vieillissant, indique-t-elle, on perd de nombreuses choses : tout d’abord son mari, mais aussi son salaire, ses cheveux, la vue, etc. Il y a de plus en plus de « moins » dans l’existence. Mais quand on apprend quelque chose, que ce soit la programmation ou le piano, là, ce sont des plus ! Ce qu’on ne savait pas faire jusqu’à hier, on le maîtrise aujourd’hui, c’est motivant ». Et de fait, Masako ne se sent pas vieillir.
 
Le plus étonnant est que cette vieille dame s’est formée toute seule à la programmation. Elle est totalement autodidacte. Elle s’est lancée sur ce marché après avoir constaté qu’il n’y avait pratiquement pas d’appli dédiées aux ainés. Et le fait est qu’elle a eu raison.
 
Soulignons que depuis quelques temps, les temps changent. On voit apparaitre sur le marché une multitude d’applis qui s’adressent directement ou indirectement aux ainés. Parmi elles, nombreuses sont celles qui n’ont pas grand intérêt, mais d’autres en revanche pourraient s’installer dans le quotidien des anciens et de leurs aidants. Affaire à suivre.